Bordeaux

28 novembre 2012 10:03; Act: 28.11.2012 10:08 Print

Les Français boivent de moins en moins de vin

La consommation de vin des Français a encore baissé, selon une étude. Elle indique que 17% des Français en consomment régulièrement, contre 21% en 2005.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

L'étude de FranceAgriMer, un établissement dépendant du ministère de l'Agriculture, présentée à l'occasion du salon mondial des équipements viti-vinicoles Vinitech qui se tient jusqu'à jeudi à Bordeaux, indique que le nombre de personnes qui boit tous les jours du vin est en diminution. Parallèlement le nombre de consommateurs dits «occasionnels» - buvant une à deux fois par semaine ou plus rarement - est passé à 45%, contre 41% en 2005.

Le nombre de personnes déclarant ne rien boire étant resté stable, à 38%. Les Français boivent en moyenne 57 litres par an et par habitant de plus de 15 ans, contre 160 litres par an et par habitant en 1965. Une baisse de la consommation que les responsables d'études de FranceAgriMer attribuent à la concomitance de plusieurs facteurs.

«La crise»

Il y a depuis 2008 «la crise» qui pousse le gens «à réduire la consommation de produits chers» et les discours incitant «à plus de vigilance sur les produits dont la consommation excessive est jugée dangereuse», a expliqué lors d'une conférence sur le sujet, Caroline Plot, chef d'unité d'étude cultures et filières spécialisées pour FranceAgriMer.

«Il y a aussi une réelle modification des habitudes de consommation: les sodas et jus de fruit ont volontiers remplacé le vin sur les tables françaises au quotidien», analyse-t-elle. Ainsi, en 1980, les boissons sans alcool, sans compter l'eau, n'étaient présentes que pour 5% des repas, tandis qu'il y avait du vin à table une fois sur deux.

Trente ans plus tard, en 2010, des boissons non alcoolisées sont servies qu'à l'occasion de 15% des repas et le vin seulement une fois sur quatre (24%). «L'alcool en général et le vin en particulier est désormais plus volontiers consommé les week-ends, dans un cadre festif ou convivial», a également expliqué Philippe Janvier, chargé d'étude chez FranceAgriMer.

(ats)

Fragen und Antworten rund um die Kommentar-Funktion
«Warum dauert es manchmal so lange, bis mein Kommentar sichtbar wird?»

Unsere Leser kommentieren fleissig - durchschnittlich gehen Tag für Tag 4000 Meinungen zu allen möglichen Themen ein. Da die Verantwortung für alle Inhalte auf der Website bei der Redaktion liegt, werden die Beiträge vorab gesichtet. Das dauert manchmal eben einige Zeit.

«Gibt es eine Möglichkeit, dass mein Beitrag schneller veröffentlicht wird?»

Wer sich auf 20 Minuten Online einen Account zulegt und als eingeloggter User einen Beitrag schreibt oder auf einen Kommentar antwortet, der wird vorrangig behandelt. Hat ein eingeloggter User bereits viele Kommentare verfasst, die freigegeben wurden, so werden seine neuen Beiträge mit oberster Priorität behandelt.

«Warum wurde mein Kommentar gelöscht?»

Womöglich wurde der Beitrag in Dialekt verfasst. Damit alle deutschsprachigen Leser den Kommentar verstehen, ist Hochdeutsch bei uns Pflicht. Sofort gelöscht werden Beiträge, die Beleidigungen, Verleumdungen oder Diffamierungen enthalten. Auch Kommentare, die aufgrund mangelnder Orthografie quasi unlesbar sind, werden das Licht der Öffentlichkeit nie erblicken. (oku)

«Habe ich ein Recht darauf, dass meine Kommentare freigeschaltet werden?»

20 Minuten ist nicht dazu verpflichtet, eingehende Kommentare zu veröffentlichen. Ebenso haben die kommentierenden Leser keinen Anspruch darauf, dass ihre verfassten Beiträge auf der Seite erscheinen.

Haben Sie allgemeine Fragen zur Kommentarfunktion?

Schreiben Sie an feedback@20minuten.ch
Hinweis: Wir beantworten keine Fragen, die sich auf einzelne Kommentare beziehen.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les derniers commentaires

  • ricardo m. le 29.11.2012 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    La voie de la sagesse

    Dans ce cas, les éthylotests obligatoires sur le territoire français pourront prendre la poussière dans les voitures. Les contrôles n'engraisseront pas la maréchaussée cette année.

  • Ksenia le 28.11.2012 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Tant mieux!

    Tant mieux! Il y en aura plus pour nous. J'ai une petite préférence pour le vin Italien quand même...

  • ric67 le 28.11.2012 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourtant ....

    Ils boivent de moins en moins de vin mais avec Flamby 1er et se ministres à la Taubira, ils vont pourtant boire le calice jusqu'à la lie !!!!!