Luxe

17 octobre 2017 09:10; Act: 17.10.2017 11:07 Print

Richemont sur de bons rails

Le groupe de luxe genevois anticipe une hausse massive de son bénéfice pour son premier semestre.

storybild

(Photo: Keystone/Archives/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Richemont prévoit de réaliser des ventes et de dégager un bénéfice en forte hausse lors de son premier semestre, clos fin septembre. Le bénéfice net devrait presque doubler: il est attendu en hausse d'approximativement 80% sur un an.

Le chiffre d'affaires est anticipé en progression de 10% comparé à la même période de l'exercice précédent ( 12% à taux de change constant ou monnaies locales), indique mardi Richemont dans un communiqué, se basant sur des chiffres encore non audités. Le bénéfice opérationnel (EBIT) devrait pour sa part croître de 45%.

Le groupe genevois explique cette forte progression par la fin des rachats exceptionnels de stocks réalisés il y a une année, l'amélioration de l'environnement des affaires et l'évolution positive des devises.

Rachats de plus de 200 millions

Pour mémoire, le secteur de l'horlogerie avait connu une croissance spectaculaire de 2010 à 2014, notamment grâce à l'appétit des consommateurs chinois pour les produits de luxe. Mais Pékin avait introduit fin 2013 des mesures de lutte contre la corruption interdisant les cadeaux extravagants, qui avaient pesé sur les ventes de produits de luxe.

La Révolution des parapluies à Hong Kong, les secousses sur le rouble qui avait grevé le pouvoir d'achat de la clientèle russe, la flambée du franc qui avait renchéri les coûts de production, ou encore les attentats en Europe qui ont eu un lourd impact sur les achats touristiques ont également eu des effets négatifs.

Pour éviter que les détaillants ne liquident leurs stocks en bradant les montres, Richemont avait préféré prendre les devants, procédant à une vaste opération de rachat de stocks en Asie. Les rachats de produits, surtout de Cartier, avaient lors de l'exercice dernier pesé à hauteur de 218 millions d'euros (248 millions de francs au cours actuel).

Titre en recul

Après six premiers mois en 2016/2017, Richemont avait vu son bénéfice net chuter de 51% à 540 millions d'euros. Son chiffre d'affaires avait lui reculé de 13% en comparaison annuelle, à 5,086 milliards. Le résultat opérationnel s'était contracté de 43%, à un peu moins de 800 millions.

Mardi peu après 10h45 à la Bourse suisse, le titre perdait 0,34% à 88,25 francs, après avoir pourtant ouvert en hausse de 0,68%. Le SMI reculait dans le même temps de 0,24%. Richemont publiera les résultats de son premier semestre de son exercice décalé 2017/2018 le 10 novembre prochain.

Cartier et VanCleef&Arpels en forme

Selon les estimations de RBC Capital Markets, le bénéfice semestriel net devrait s'établir à 1,16 milliard d'euros. Ces résultats provisoires dépasseraient de 9% les estimations de la banque.

L'établissement souligne aussi que la hausse de 12% des ventes à taux de change constant est similaire à celle observée d'avril à août. Cela montre que la croissance n'a pas ralenti en septembre, malgré une base de comparaison plus difficile, commente un analyste contacté par l'agence financière awp.

Vontobel relève pour sa part que l'augmentation de 45% de l'EBIT devrait permettre de dégager une marge afférente de 20,7%, lui qui l'attendait à 19,9%. Les maisons joaillières Cartier et VanCleef&Arpels devraient avoir particulièrement soutenu les résultats semestriels.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Francis le 17.10.2017 09:45 Report dénoncer ce commentaire

    Pion

    Dès que ça baissera, on licencie direct..

  • Myk's le 17.10.2017 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Norma mais pas juste

    Oui normal, après tous les licenciements. Quand, il y aura à nouveau des problèmes ils recommencerons ! Licenciement et hop la boite va bien

  • anonyme le 17.10.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Foutage de gueule

    2 sites de production Cartier ferment en Suisse et la on apprend que ça repart de plus belle. Le monde horloger n'as aucun côté humain

Les derniers commentaires

  • Sylvie le 17.10.2017 13:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cash

    cool des gros bonus pour la fin du fiscal...youpiiiii

  • ABE le 17.10.2017 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une fois

    Les Cantons sont bien trop sympa avec ces grands groupes financiers... Le canton de Fribourg a payé le chômage technique, ou plutôt Cartier a fait payé le chômage technique au Canton. Ils ont fait peur en annonçant de grands licenciements et pour finir ils ont réduis de moitié les licenciements. Les actionnaires doivent tous rigoler en voyait ces manuvres financières. Pour moi ils peuvent aller les fabriquer ailleurs leur produit surcotés

  • anonyme le 17.10.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Foutage de gueule

    2 sites de production Cartier ferment en Suisse et la on apprend que ça repart de plus belle. Le monde horloger n'as aucun côté humain

    • Anonyme Bis le 17.10.2017 13:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @anonyme

      2 sites ferment mais sans aucun licenciement, toutes les personnes sont replacées dans dautres entités. Faut être honnête jusquau bout quand on affirme qqch...

  • Paceskyer le 17.10.2017 10:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur le dos des ouvriers

    Cest pas étonnant, vu la purge quils ont effectués dans les fabriques de montre dans le Jura, notamment ... Cest tout pour les actionnaires et les cadres qui prenne bien soins de leur nid douillet et de leur petits avantages pendant que dautre, ceux qui font marcher la boutique sont mis à la porte ...

  • Myk's le 17.10.2017 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Norma mais pas juste

    Oui normal, après tous les licenciements. Quand, il y aura à nouveau des problèmes ils recommencerons ! Licenciement et hop la boite va bien