Nouvelle polémique

28 octobre 2017 18:50; Act: 28.10.2017 18:57 Print

Les milliards de VW «logés» au Luxembourg

Le constructeur automobile allemand, au cœur du scandale du «Dieselgate», a profité du système fiscal avantageux du Grand-Duché, selon «Mediapart».

storybild

Hans Dieter Pötsch, aujourd'hui président du conseil de surveillance du groupe Volkswagen, risque d'être éclaboussé par un nouveau scandale. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Le site d'information Mediapart a lancé un nouveau pavé dans la mare concernant le groupe Volkswagen. Dans une enquête intitulée «Les milliards net d'impôt de Volkswagen au Luxembourg», Mediapart révèle que le constructeur automobile a «logé» 5,8 milliards d'euros en trois ans au Luxembourg.

Grâce au système fiscal avantageux du Grand-Duché, Volkswagen aurait ainsi seulement déboursé 1,7 million d'impôt et généré un manque à gagner énorme aussi bien en France qu'outre-Rhin. Selon cette enquête menée par Mediapart, «Der Spiegel» et le réseau d'investigation EIC, le constructeur allemand a créé une holding financière au Luxembourg en 2012, laquelle a encaissé 5,8 milliards d'euros au cours des trois dernières années.

La société luxembourgeoise VFL dans le collimateur

Cette holding financière a même enregistré 3 milliards de dollars pour la seule année 2016, sans verser un seul centime d'impôt, toujours selon Mediapart. Ancien directeur financier du groupe, aujourd'hui président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch aurait donné son aval à ce montage financier. Le groupe allemand affirme d'ailleurs assumer ces pratiques: «La mise en place de sociétés de holding et de financement dans un environnement réglementaire attractif obéit à des motivations principalement financières et stratégiques».

L'origine de l'affaire remonte à 2012, lorsque Volkswagen a créé deux sociétés luxembourgeoises pour y rassembler ses activités financières. La première, Volkswagen Finance Luxemburg (VFL), a accueilli à partir de 2014 la majorité des actifs non allemands de Volkswagen, soit 26 sociétés, dont une quinzaine de filiales nationales (France, Japon, Australie, Pologne, Japon, Irlande, etc.).

La société luxembourgeoise VFL possède aujourd'hui 14,8 milliards d’euros d’actifs, alors même qu'elle ne compte que cinq salariés. Les dividendes versés par les filiales nationales chargées de la commercialisation des voitures sont transférés chez VFL au Luxembourg, où ils ne sont pas imposés, ajoute «Mediapart». Ces mêmes dividendes auraient été taxés à un peu plus de 1% s’il avaient été transférés à la maison mère allemande du groupe, à Wolfsburg.

(pp/20 minutes)

Les commentaires les plus populaires

  • Chris le 28.10.2017 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors?

    Ca va encore être de la faute de la Suisse là? On se réveille un peu, il y a aussi des milliards ailleurs les « amis »! Mais quand cest dans lUE cest pas grave hein?

  • Denis le 28.10.2017 19:23 Report dénoncer ce commentaire

    Legal

    C'est clair, c'est moche. Mais légal. Donc d'abord changez les lois et ensuite gueulez.

  • Pipatze le 28.10.2017 21:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magouilles politiques

    tiens donc, dans le pays de M. Junker Président de la commission européenne, lui qui fustige les banques suisses et qualifie notre pays de paradis fiscal ? Décidément, les dirigeants européens ne sont que des magouilleurs et menteurs. Ils ne s'intéressent qu'au fric qu'ils peuvent soutirer à d'autres en utilisant tous les moyens possibles pour dénigrer. Lamentables et pas fréquentables ces gens.

Les derniers commentaires

  • Zorro le 29.10.2017 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore...

    Mais le fait que le groupe emploie et fait manger plus d'un demi million de personnes, ceci sans compter l effet boule de neige, ça c est jamais mis en avant... Tout le monde y gagne a priori. Belle hypocrisie en effet!

    • Teller le 29.10.2017 20:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Zorro

      Et alors? Raison de plus pour qu'ils se fassent taper sur les doigts sévèrement.

    • VW le 30.10.2017 09:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Teller

      Donne du boulot à 500000 personnes et après on parle...

  • titi le 29.10.2017 14:45 Report dénoncer ce commentaire

    on s'en fou....

    mais à vrais dire on s'en fou... ils nous font de bonne voiture le reste ne nous regarde pas c'est surement pas la seul société qui on des comptes laba

  • LFM le 29.10.2017 14:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand vous aurez le courage, peut-être que... !

    Arrêtez de râler et ouvrez vos gueules une bonne fois pour toute ! Non, pas sur ce forum, mais dans la rue ! À vous lire, on ne fait pas mieux que chez nous et ceci dans tous les domaines et vous passez votre temps à geindre ! Et ceci et cela, et.....ect ... Au moins nos voisins, eux, ont le courage et la motivation de vouloir faire changer les choses ! Que chacun prenne sa vie en main au lieu d'attendre tjrs plus de l'Etat ! Et si c'est pas le cas, aillez au moins le courage de le dire haut et fort, au lieu de se comporter continuellement comme des frustrés !!!

  • Bachi-Bouzouk le 29.10.2017 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Monaco c'est pareil.

    La plus grosse hypocrisie Française, vous savez ceux qui nous demandait d'enlever le secret bancaire, et qui ont juste à coté de chez eux un coffre fort avec des gens qui ne paie aucun impôt, et après ont nous demande d'être juste, il peuvent aller se faire voir. Nous le seul problèmes c'est que nos politiques sont des lavettes n'ayant pas le courage de dire non. Ces gens soit disant fait pour nous représenter ne pense qu'à eux. Et pendant ce temps l'Europe continue ces petites pressions de ci de ca, et après ont voudrait rentrer dans ce foutoir. Mais quitter la Suisse pour L'UE alors.

  • un retraité heureux le 29.10.2017 12:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tout le monde au social

    hahahahahahihihi hihihihihi. joli , et nous les esclavidons nous récoltons , nous ramassons les quelques billets perdus par la botteleuse. on est vraiment des cons de bosser pour cette mafia.