Economie

06 avril 2017 06:13; Act: 06.04.2017 08:18 Print

Le tourisme suisse a perdu en compétitivité

La Suisse a perdu de sa capacité à attirer les touristes. Les ressources naturelles ne sont pas assez valorisées.

storybild

La Suisse a surtout perdu des points dans la valorisation de ses ressources naturelles. Le pays n'en demeure pas moins numéro un au classement global en matière d'environnement durable. (Photo d'illustration) (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Suisse a dégringolé au classement de la compétitivité touristique du Forum économique mondial (WEF). En l'espace de deux ans, elle a perdu de sa capacité à attirer les touristes et recule de quatre places pour terminer 10e sur 136 pays.

Sur une échelle de 1 à 7, l'indice helvétique de la compétitivité touristique s'inscrit à 4,9, selon le dernier rapport du WEF publié jeudi. Lors de la précédente édition datant de 2015, la Suisse affichait un score de 5 et le 6e rang sur 141 pays examinés.

Les ressources naturelles pas assez valorisées

La Suisse a surtout perdu des points dans la valorisation de ses ressources naturelles (43e position), explique le WEF. Le pays n'en demeure pas moins numéro un au classement global en matière d'environnement durable.

Comme il y a deux ans, l'Espagne rafle la première place, toujours suivie de la France et de l'Allemagne. De manière générale, l'Asie remonte nettement dans le palmarès. Le Japon s'adjuge ainsi la 4e position ( 5 en deux ans), devant le Royaume-Uni et les Etats-Unis. L'Italie occupe le 8e rang. La Chine se hisse à la 15e ( 2) place et l'Inde à la 40e ( 12).

Pour en revenir à la Suisse, dans le détail des sous-indicateurs, les ressources culturelles (35e) sont aussi moins bien notées qu'en 2015. Et le marketing touristique semble moins efficace (29e). Sans surprise, le niveau des prix confine l'îlot de cherté helvétique en 136e position, même si le pays semble plus abordable qu'il y a deux ans.

Les avantages pour les visiteurs étrangers demeurent la présence de travailleurs qualifiés (3e) ainsi que les infrastructures routières (4e) et aéroportuaires (11e). Les services touristiques, jugés «extrêmement bien développés», se voient décerner la 6e position au classement du WEF.

Une politique de visas à assouplir

Plus largement, la compétitivité helvétique a pâti des obstacles à l'embauche de main-d'oeuvre étrangère (61e), et des faibles efforts sur le plan de l'ouverture (30e). Pour les auteurs, la Suisse aurait donc tout à gagner à mieux valoriser ses ressources naturelles et culturelles, et côté pratique, à assouplir sa politique de visas.

Le secteur touristique mondial génère 10% du produit intérieur brut global, selon le WEF. Il contribue à un emploi sur dix et sa croissance dépasse celle des autres branches. Tandis que le contexte toujours plus protectionniste entrave le commerce international, il n'est pas un frein au tourisme mondial.

A l'aube de la 4e révolution industrielle, la connectivité devient aussi un facteur déterminant au succès d'une destination touristique. Mesurée à sa préparation aux nouvelles technologies, la Suisse obtient une honorable médaille de bronze, derrière Hong Kong et le Danemark.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • John le 06.04.2017 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    A se croire les meilleurs

    Ben cher et sans sourire! On a les mêmes prestations en Italie, France, Autriche avec le sourire et moins cher

  • JeSkiADubai le 06.04.2017 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    bin voyons

    Une fois de plus les professionnels de la branche en Suisse vont pleurer et mettre la faute sur le franc fort. Il ne leur viendrait pas à l'idée que c'est l'accueil, la qualité de la nourriture et de l'hébergement mais surtout et essentiellement les prix exorbitants qui sont en cause?????

  • Maxime le 06.04.2017 09:39 Report dénoncer ce commentaire

    Coup de gueule

    1.Qu'ils n'oublient pas de dépenser une part de leur budget marketing pour retenir des .......suisses qui eux parte dépenser leur salaires en Espagne chaque année. 2. il faut peut être se dire aussi que au niveaux"lifestyle" la Suisse est faite seulement pour un tourisme de niche (de luxe, station de ski et palace) et qu'elle restera toujours moins sexy que les plages des pays du Sud. 3. La Suisse est une des championne du tourisme d'affaire donc je pense qu'on peut encore améliorer dans ce secteur là et laisser tomber ce tourisme de lifestyle qui lui est promis à des pays comme l'Espagne

Les derniers commentaires

  • Lucien Benoit le 07.04.2017 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ben voyons je vais les plaindre.

    Quant on voit les prix et l'accueil faut pas s'étonner du résultat. Comme on est que des simples Suisses on n'a pas droit aux courbettes, aux petites attentions avec des prix abordables. Je vous parle pas de l'accueil quant vous avez des enfants, c'est encore pire, pourtant vous oubliez que ce sont vos futurs clients.... A méditer

  • Rols le 06.04.2017 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui , pauvre de nous

    vous prenez les personnes qui s ' occupent des touristes qui font le gueule ,pas d attentions , reçoivent mal , aucuns intérêts pour son travail , pas d éducation , le je m enfoutisme pour tous ses touristes qui se font une idée de notre beau pays , il faut pas se plaindre du manque de compétitivité par rapport aux leurs. l éducation ne s' apprend pas dès l âge de 25 ans ,mais dès l'âge où il ou elle commence à dire maman ou papa.

  • Arlete le 06.04.2017 11:56 Report dénoncer ce commentaire

    1 semaine en suisse = 1 mois en Asie

    Tout est fait ici pour le péquin qui est borré de pognon alos vous pensez bien les pts suisses à l'AVS et ben ils vont en vacances en Asie où l'hospitalité et la qualité de vie est vachement mieux qu'ici tant au niveau prix que qualité

  • Liberland le 06.04.2017 11:02 Report dénoncer ce commentaire

    Sanatorium Healing center compris

    Très cher comme les EMS peu d options en Suisse compté 3000 euros pour le grand luxe, ems style bains d Yverdon et 1700 euros pour les mêmes services minimum qu en Suisse 5000 sfr, pas de salles d eaux, musicothérapie etv autres options, des mouroirs sous la grisaille, moins cher en Asie ou en Inde des palasts a 1000 euros par mois tout soins compris et 1000 m carrés de salles d eau et de soins, intérieur en teck de Malaisie zen bonnes énergies, cqarrelage bienfaisant pour les pieds et les articulations beaucoup de senteurs , vous perdez vite de l age cocooning service a prix correct ...

  • pilarttop le 06.04.2017 10:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le prix résume tout

    Pourquoi payer plus cher? avec ou sans votre franc fort, les gens n'ont plus les moyens c'est tout! Tant qu'à payer autant aller a la mer au soleil vu qu'il n'y a pratiquement plus de neige...