Monthey (VS)

15 février 2013 16:37; Act: 15.02.2013 18:12 Print

Vingt-cinq licenciements chez Huntsman

L'entreprise chimique va licencier 25 personnes dans le cadre de sa restructuration qui voit la suppression de 63 postes sur quelque 330 qu'il compte sur le site. 111 postes vont aussi disparaître à Bâle.

Sur ce sujet
Une faute?

Le syndicat Unia avait informé fin janvier qu'une nouveau dégraissage d'ampleur se préparait au sein de l'entreprise. Plusieurs propositions ont été faites à la direction pour atténuer l'impact de la restructuration durant la période de consultation, mais aucune n'a été retenue, dénonce Unia Monthey.

Huntsman a informé vendredi le personnel à l'issue de la procédure de consultation, a indiqué à l'ats le porte-parole de l'entreprise Wynne Morris. Le groupe a lancé un programme de restructuration à l'échelle mondiale, qui passe par la suppression d'environ 350 postes, dont la moitié en Suisse.

Le porte-parole de Huntsman parle d'une décision difficile mais nécessaire afin de conserver ces sites. L'entreprise entend améliorer la compétitivité de sa division «Advanced Materials».

Syndicats choqués

Les représentants du personnel ont proposé des retraites anticipées dès 58 ans ou un allongement de la durée du plan social. La manière de faire de l'entreprise est qualifiée de «choquante» par le syndicat, d'autant plus que Huntsman, qui avait repris en Suisse des activités de Ciba Spécialités Chimique (Ciba SC), a réalisé un exercice record.

La prolongation du délai de consultation a également été rejetée. Le personnel se réunira prochainement en assemblée pour se déterminer sur la suite qu'il entend donner à cette restructuration «menée à la hache», écrit le syndicat. Il s'agit de la première fois depuis que le site de Monthey existe que des licenciements économiques sont prononcés, souligne Unia.

«Jusqu'à la mort»

De son côté Employés Suisse «craint que Huntsman restructure jusqu'à la mort». Une restructuration en chasse une autre, fait remarquer le syndicat.

Environ tous les six mois, des places de travail sont supprimées, ajoute Employés Suisse, qui déplore que le stabilisation promise n'est jamais arrivée. Ce sont près de 900 places de travail qui ont été perdues durant ces trois dernières années chez Huntsman, note pour sa part Syna.

Bâle reste le siège principal de la division «Advanced Materials» pour l'Europe et conserve la recherche et le développement de la division textile, assure Wynne Morris. Le site rhénan compte actuellement 270 employés dans l'unité «Advanced Materials» et 100 dans la division textile, précise le porte-parole.

Huntsman, qui emploie 12'000 collaborateurs dans le monde, a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de plus de 11 milliards de dollars.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch