Matières premières

19 novembre 2014 19:18; Act: 19.11.2014 20:36 Print

Initiative sur l'or: le prix du métal précieux chute

Publié mercredi, le dernier sondage SSR sur les intentions de vote des Suisses à propos de l'initiative sur l'or indique une progression du «non». Il a étouffé tous les espoirs de bénéfices rapides des négociants d'or et des spéculateurs.

Sur ce sujet
Une faute?

Le prix de l'or a chuté en quelques minutes d'environ 1%. A 18h30, il se situait à environ 1195 dollars (1143 francs) par once, dès l'annonce du résultat du sondage. Le nombre croissant de personnes qui ont l'intention de refuser l'initiative sur l'or de la BNS explique en partie cette baisse.

Selon le dernier sondage de la SSR, 47% des Suisses rejetteraient l'objet soumis au vote le 30 novembre. Les probabilités que la Banque nationale suisse (BNS) achète massivement de l'or se trouvent donc diminuées.

Taux plancher dans le viseur

Les résultats du sondage ont aussi affolé les marchés des changes. Suite à cette annonce, l'euro est passé de 1,2014 à 1,2019 franc. Depuis septembre 2011, la BNS garantit un taux de change minimal de 1,20 franc, dans le but de protéger les exportations.

Ces derniers jours, cette limite inférieure a été plusieurs fois mise à l'épreuve. Les investisseurs pensent, en effet, qu'en cas de «oui» à l'initiative, la BNS ne serait plus à même de garantir ce taux minimal.

Selon Karsten Junius, responsable économique à la banque J. Safra Sarasin, ce sont surtout les investisseurs anglo-saxons qui doutent de la constance de la BNS. Ce dernier estime tout de même que l'on se base avant tout sur des paris et non des faits réels pour prédire la chute de la limite inférieure.

Goutte d'eau sur le marché

Les chances de succès de l'initiative sont extrêmement minces. «Mais la BNS va défendre le taux plancher dans tous les cas de figure», a indiqué à l'ats Karsten Junius.

La votation sur l'or n'est qu'un «petit coup» porté au marché des devises. Au niveau du taux de change euro-franc, le relâchement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne est bien plus important.

(ats)