Téléphonie mobile

02 janvier 2013 13:05; Act: 02.01.2013 13:11 Print

Economie possible de 2,6 mrds avec le bon forfait

Les usagers de téléphonie mobile en Suisse pourraient réaliser une économie théorique de 2,6 milliards de francs sur un an s'ils recouraient systématiquement aux offres les plus avantageuses.

Une faute?

Ce montant atteint son niveau le plus élevé depuis cinq ans, a relevé mercredi comparis.ch. La situation s'explique par les nouveaux modèles tarifaires proposés par les trois grands opérateurs (Swisscom, Sunrise et Orange). Ces modèles impliquent des baisses de prix, pour autant que l'on modifie son abonnement.

Sur cette base, le comparateur en ligne zurichois a calculé que les utilisateurs pourraient s'épargner des dépenses de 2,6 milliards de francs, «si chacun passait à l'offre la plus avantageuse pour son profil». La conclusion repose sur une enquête effectuée en novembre auprès de plus de 5000 détenteurs de téléphone portable.

Au plus haut depuis 2007

Il faut remonter à l'année 2007 pour retrouver un potentiel d'économies aussi important, avec pas moins de 2,8 milliards de francs, note comparis.ch dans son commentaire. A l'époque, l'ampleur de la somme provenait de l'offensive tarifaire lancée par Sunrise.

Numéro un du marché helvétique, Swisscom recèle le plus grand potentiel d'économies pour les consommateurs, avec un montant de 1,3 milliard de francs, constate le comparateur en ligne. Pour mémoire, le géant bleu est un opérateur semi-public, avec la Confédération qui détient un peu plus de la moitié de son capital.

Une question d'écarts

Plus petits, les deux concurrents de Swisscom, Sunrise et Orange, affichent un potentiel d'économies moindre. Chez Sunrise, il est de 560 millions de francs et la somme se limite à 190 millions pour Orange.

Comparis.ch explique les écarts par le fait que pour Swisscom et Sunrise il y a une plus grande différence entre les prix que les clients paient pour leur produit actuel et ce qu'ils débourseraient en choisissant l'offre la plus avantageuse chez le même opérateur. «Chez Orange, cet écart est moins prononcé».

Des clients peu mobiles

Le montant de 2,6 milliards de francs d'économies potentielles totales ne demeure toutefois que théorique, dans la mesure où les usagers ne sont que très peu à faire preuve de mobilité avec leur abonnement. En effet, seul 3% des consommateurs ont pour l'heure retenu l'option la plus avantageuse auprès de leur opérateur.

En conclusion, comparis.ch se dit étonné de la situation, ce d'autant plus qu'un changement apparaît «très facile». «Par exemple, la plupart du temps, il suffirait aux clients de contacter un centre d'appels pour dépenser moins, tout en restant auprès du même opérateur.»

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch