Suisse

06 décembre 2017 15:13; Act: 06.12.2017 20:48 Print

Hausse des achats en ligne à l'étranger

Le manque à gagner pour les commerçants helvétiques s'est élevé à 9,1 milliards de francs en 2017, soit 10% de plus qu'en 2015.

storybild

(Photo: Keystone/Archives/Photo d'illustration)

Une faute?

Les Suisses apprécient les achats à l'étranger et ils sont de plus en plus nombreux à le faire depuis leur ordinateur. Selon une étude de l'Université de St-Gall, une limitation du montant minimal de la franchise hors taxe de 300 francs actuellement à 50 francs limiterait son ampleur.

A en croire les auteurs de l'étude publiée mercredi, les Helvètes ayant franchi la frontière pour effectuer des achats ont été moins nombreux cette année. Toutefois, ils ont acheté plus de marchandises, le panier moyen ayant augmenté, affirment-ils.

Selon l'étude, la propension à se rendre à l'étranger pour effectuer des achats ne dépend pas du revenu. Le commerce en ligne avec l'étranger prend de l'ampleur. Si en 2015, 30% des consommateurs commandaient sur internet des biens à des fournisseurs basés à l'étranger, cette part est passée à 37% cette année.

Les Suisses ne passent pas seulement commande plus souvent, mais aussi pour des montants plus élevés. Selon les calculs de l'Université de St-Gall, le manque à gagner pour les commerçants helvétiques se chiffre à 9,1 milliards de francs, 10% de plus qu'en 2015.

Les secteurs du commerce de détail les plus touchés sont ceux de l'alimentation, de la droguerie, des vêtements, des articles de sport et de l'aménagement intérieur. Les achats en ligne auprès de fournisseurs étrangers couvriraient selon l'étude près de 23% des besoins des consommateurs helvétiques dans ces domaines.

Pour limiter le phénomène, les auteurs de l'étude proposent comme l'a déjà demandé le conseiller aux Etats glaronnais (UDC) Werner Hösli de réduire le montant minimal de la franchise hors taxe. Ce dernier a déposé une motion pour la ramener de 300 à 50 francs.

(nxp/ats)