Dette

13 septembre 2017 00:11; Act: 13.09.2017 00:17 Print

L'Autriche emprunte sur cent ans

L'Autriche a rendez-vous avec le 22e siècle: le pays vient de contracter un emprunt historique sur 100 ans, une durée inédite.

storybild

Façade de la banque nationale autrichienne, en 2012. (Image d'illustration) (Photo: AFP)

Une faute?

L'Autriche a annoncé le succès d'un emprunt historique à 100 ans lancé mardi auprès des investisseurs, une durée exceptionnelle rendue attractive par la faiblesse des taux d'intérêt sur les échéances plus courtes.

Le Trésor autrichien s'est félicité mardi soir d'être le premier Etat de la zone euro à avoir placé une obligation sur une durée aussi longue, prouvant ainsi «la haute cote de crédit» du pays auprès des investisseurs, selon un communiqué.

L'émission a suscité l'appétit des investisseurs, qui ont fait des offres à hauteur de 10,8 milliards d'euros. Le Trésor autrichien a annoncé avoir accepté 3,5 milliards d'euros d'offre de la part de 208 souscripteurs (principalement des gestionnaires de fonds), à un taux de 2,1%. L'obligation arrivera à échéance le 20 septembre 2117.

10 ans, la durée traditionnelle

En zone euro, seuls la Belgique et l'Irlande, en 2016, avaient emprunté à 100 ans un montant beaucoup plus modeste de 100 millions d'euros en s'adressant directement à un nombre restreint d'investisseurs privés, et non via une émission publique. L'Argentine a emprunté il y a quelques mois à 8% sur 100 ans et le Mexique l'avait fait avant elle.

Sur les marchés financiers, les Etats émettent traditionnellement des obligations à dix ans, le long terme étant généralement de 30 ans. L'Autriche avait déjà testé l'intérêt des marchés pour les longues maturités en émettant en octobre 2016 une obligation à 70 ans à un taux de 1,53%, très largement souscrite.

Dans un environnement de taux très bas, lié notamment à la politique accommodante de la Banque centrale européenne, les investisseurs sont à la recherche de meilleurs taux de rendement qui passent notamment par des échéances plus longues en raison du risque potentiel lié à ces maturités. C'est également une bonne opération pour l'Autriche, qui s'assure pour cet emprunt un taux bas sur une durée exceptionnelle.

(nxp/afp)