Genève

21 avril 2017 15:26; Act: 21.04.2017 16:36 Print

L'e-commerce passé sous la loupe

Un sommet se réunira la semaine prochaine à Genève pour évaluer les effets du commerce en ligne dans les pays en développement.

storybild

Mukhisa Kituyi, secrétaire général de l'UNCTAD, s'exprime lors d'une conférence de presse à Genève, ce vendredi 21 avril 2016. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Des leaders politiques, des patrons d'entreprises, comme le Chinois Jack Ma, fondateur du groupe Alibaba, ainsi que des représentants de la société civile vont se réunir à Genève de mardi à vendredi prochain. Ils vont évaluer les conséquences du commerce en ligne pour les pays en développement.

«L'e-commerce laisse présager de nombreuses opportunités, notamment pour les pays en développement», a déclaré vendredi à Genève le Kényan Mukhisa Kituyi, secrétaire général de la CNUCED (conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement), qui organise la manifestation.

L'agence de l'ONU, spécialisée dans les relations nord-sud, est idéalement placée pour «réunir le monde des affaires, le monde politique et la société civile», pour réfléchir sur les conséquences du développement de l'e-commerce, a-t-il ajouté.

Les quelque 700 délégués présents à Genève sont originaires de 65 pays, et des cadres dirigeants de sociétés telles que eBay, Etsy, FedEx, Jumia, Huawei, Kapruka, Paypal et Vodafone prendront la parole durant ces quatre jours de débats et de rencontres. Selon des chiffres publiés vendredi par la CNUCED, l'e-commerce a représenté en 2015 un chiffre d'affaires de 25'000 milliards de dollars (24'700 milliards de francs).

A l'échelle mondiale

Les Etats-Unis sont le principal marché de l'e-commerce, avec des ventes de 7000 milliards de dollars, suivis du Japon (2495 milliards) et de la Chine (1991 milliards). Jack Ma, le président-fondateur d'Alibaba, numéro 1 de la vente en ligne en Chine, sera présent à Genève.

«Imaginez un monde qui rend possible à tout un chacun de faire du commerce à l'échelle mondiale, où une mère de famille en Afrique peut vendre ses paniers artisanaux à un client en Argentine, où un agriculteur philippin peut vendre ses mangues à des consommateurs au Royaume-Uni: c'est ça que peut représenter un commerce électronique global», a-t-il déclaré, dans un communiqué de la CNUCED.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • chalouve le 22.04.2017 09:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et population sous pression

    Quand on réduit le pouvoir d'achat de la population, la population cherche à aller au moins cher pour subvenir à ses besoins. Quand on avait les 2 un bon salaire à 100, on consommait suisse, on allait boire des verres avec des amis, on allait au ciné, etc... Quand j'ai été chômage et lui arrêté pour cause de maladie pendant une année, on a bien dû commencer à se débrouiller, donc courses en France et sur le net, plus de sorties, une amie nous coupe les cheveux, etc. La hausse des dépenses pour les taxes, impôts et besoins primaires (logement, transport, chauffage,etc...), ça met à mal l'économie locale. Forcément, l'e-commerce a un bel avenir en Suisse !

  • Jhon Schmits le 22.04.2017 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Là meilleur post vous Dites ?

    Avec une directrice qui ce fait 900'000 francs par ans et qui supprime des offices postaux et licencie des employés pour augmenter encore plus son salaire, oui vous avez raison, c'est la meilleure post au monde...

  • Nostalgique le 22.04.2017 08:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Notre choix

    Il y a 10 jours, je suis passé au centre de la ville de mon enfance: vitrines sombres et inoccupées, rues quasiment vides... mis à part le personnel de rares magasins encore ouverts qui passait le temps devant leur devanture en attendant leur licenciement. Voilà ce que NOUS avons choisis

Les derniers commentaires

  • Liberlander le 25.04.2017 11:07 Report dénoncer ce commentaire

    Telegraphic paiement

    Que de chicanerie avec Aliexpress ou Alizilia via Msuit on est pas seul sur la toile lors de la transaction attention danger pour ceux qui ont un compte en banque bien garni, manque de sécurité falrable !

  • Liberland le 24.04.2017 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Ali Baba etc

    Peu de magasin ou conseillers a la page au niveau TT même en ligne ou au tel pas confortable les conseils, telegraphic transfert paiement tout sur le net réso Suédois Norvégiens ou Bataves mais pas pratique au niveau logiciels sécurisés... y a t il des start up spécialisée en Romandie !!!

  • Rêve Eau Lucion le 23.04.2017 09:40 Report dénoncer ce commentaire

    Parti pris

    Les dirigeants de sociétés de vente en ligne, pour évaluer les conséquences du e-commerce ? C'est comme de demander aux fabricants de cigarettes d'évaluer les risques du tabacs sur la santé. La société vole bien bas, et en plus la Suisse doit sûrement leur faire des cadeaux pour venir à Genève.

  • Pedro Arnabal le 22.04.2017 18:06 Report dénoncer ce commentaire

    Vaste programme! Vieux programme!

    N en debatons pas depuis 20 ans? Quel a été l' impact des mesures prises dès l'an 2000 par l' ONU ?

  • Jhon Schmits le 22.04.2017 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Là meilleur post vous Dites ?

    Avec une directrice qui ce fait 900'000 francs par ans et qui supprime des offices postaux et licencie des employés pour augmenter encore plus son salaire, oui vous avez raison, c'est la meilleure post au monde...