Cassis de Dijon

30 avril 2013 17:06; Act: 30.04.2013 17:13 Print

L'initiative des viticulteurs n'a pas abouti

L'initiative populaire «Pour une économie utile à tous», lancée par une quinzaine de viticulteurs romands partisans d'un développement économique responsable, n'a pas abouti.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

Le texte n'a recueilli que 70'000 paraphes. Le délai de récolte de signatures échoit mercredi. Cet échec est surtout dû au manque de soutien des organisations paysannes suisses, a indiqué mardi à l'ats le viticulteur genevois et co-initiant Willy Cretegny, confirmant une information du «Blick». Sur les 100'000 signatures nécessaires, 30'000 manquent à l'appel.

Cette initiative visait le principe du Cassis de Dijon, qui veut que les marchandises légalement produites et commercialisées dans l'Union européenne peuvent être vendues en Suisse sans contrôle depuis 2010. Le texte voulait agir directement sur la politique économique et les règles en matière de concurrence afin d'assurer le plein emploi, la diversité économique et le respect de l'environnement.

Le groupe d'initiants était le même que celui qui avait lancé, en 2009, un référendum contre l'introduction du Cassis de Dijon. A présent, Willy Cretegny se concentre sur le référendum des sections Genève et Zurich du syndicat Uniterre contre la Politique agricole 2014-2017. Un combat similaire pour protéger l'agriculture suisse de la concurrence étrangère, relève-t-il.

(ats)