Crise en Espagne

03 janvier 2013 10:30; Act: 03.01.2013 10:45 Print

Le chômage recule mais reste très élevé

Le chômage a reculé en Espagne au mois de décembre, mais reste à des niveaux records avec 4,85 millions de demandeurs d'emploi.

Sur ce sujet
Une faute?

Le pays est pris en tenailles entre l'objectif de réduction de son déficit et son économie en récession. La quatrième économie de la zone euro a enregistré en décembre 59'094 chômeurs (-1,2%) de moins qu'en novembre. Sur un an, il y a eu 426'364 demandeurs d'emploi supplémentaires ( 9,64%), pour arriver à 4'848'723 chômeurs.

Selon l'Institut national de la statistique (INE), qui utilise une méthode de calcul différente, le taux de chômage a franchi au troisième trimestre la barre historique des 25%, avec 25,02% (plus de 52% chez les 16-24 ans), le niveau le plus élevé, après la Grèce, dans l'ensemble du monde industrialisé. Le gouvernement continue de tabler sur un taux, fin 2012, de 24,6%, puis sur une légère baisse en 2013, à 23,3%.

Les chiffres sur un an sont partiellement gonflés par un effet ponctuel, du fait de la suppression d'une convention concernant les aides-soignants non professionnels auprès des personnes dépendantes, souligne toutefois le ministère dans un communiqué. Sans cette mesure, le nombre de chômeurs aurait augmenté sur un an de 8,8% à 4'810'740 chômeurs.

Hausse du chômage en Allemagne en décembre, baisse sur l'année

Le taux de chômage brut en Allemagne a augmenté en décembre, pour atteindre 6,7%, mais sur l'ensemble de l'année 2012, il a tout de même diminué à 6,8%, contre 7,1% en 2011, a indiqué jeudi l'Agence pour l'emploi.
«Une augmentation du chômage en décembre est courante, mais cette année elle semble plus forte que les années passées», a expliqué l'agence dans un communiqué.

En données corrigées des variations saisonnières, le mois de décembre a vu le nombre de chômeurs s'accroître de 3.000, ce qui est tout de même beaucoup moins que la hausse de 11.000 personnes sur laquelle tablaient en moyenne les économistes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

«Le marché du travail a réagi de manière robuste sur la fin de l'année à la dégradation de la situation économique. Mais les traces en sont néanmoins visibles», a commenté dans le communiqué Frank Weise, le président de l'Agence pour l'emploi.

En données brutes, le nombre de sans-emploi a augmenté de 88.000 en décembre par rapport à novembre, pour atteindre un total de 2,84 millions de personnes. Le taux de chômage s'affiche ainsi à 6,7%, alors qu'il était resté à 6,5% en octobre et en novembre.

Mais, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), plus suivies des analystes, la hausse du nombre de chômeurs a été moins marquée que les mois précédents, puisqu'elle s'établit à 3000 personnes. Le taux de chômage ajusté qui en résulte reste à 6,9%, inchangé par rapport au mois précédent.

(afp)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch