Suisse

19 mai 2017 11:51; Act: 19.05.2017 12:11 Print

Le commerce de détail plombé par ses coûts

Les pays voisins bénéficient d'un avantage de coûts de 35% en moyenne sur les coûts d'approvisionnement, de prestations préalables et de main-d'oeuvre.

storybild

Près des deux tiers des différences de coûts avec l'étranger sont générés pour l'approvisionnement des marchandises. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les détaillants suisses doivent supporter des coûts supérieurs de 50% en moyenne à ceux de leurs concurrents en Allemagne, en France, en Italie et en Autriche, selon une étude. Leurs frais d'approvisionnement sont notamment beaucoup plus élevés.

Si l'on calcule en sens inverse, pour fournir une offre comparable, les pays voisins bénéficient d'un avantage de coûts de 35% en moyenne sur les coûts d'approvisionnement, de prestations préalables et de main-d'oeuvre, peut-on lire vendredi dans une étude de BakBasel effectuée sur mandat de Retail Suisse. L'enquête a porté sur des données de 2015.

Avantage à l'Allemagne

L'institut de recherches économiques bâlois précise que, depuis le tournant du millénaire, le niveau des prix dans le commerce de détail suisse a baissé de 8%. Il se trouve actuellement au même niveau qu'il y a environ 25 ans.

Près des deux tiers des différences de coûts avec l'étranger sont générés pour l'approvisionnement des marchandises. Les coûts des prestations préalables (loyers, transport, énergie, etc.) arrivent en 2e position.

Parmi les pays de comparaison, c'est l'Allemagne qui possède le plus grand avantage de coûts, avec un différentiel de 40%, suivie de l'Italie avec 39%. Les écarts sont un peu plus resserrés avec la France et l'Autriche, autour de 30%.

Tourisme d'achat

Si l'on tient compte, au-delà des coûts, des autres facteurs déterminant les prix comme la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) plus basse en Suisse, la différence s'atténue à 31% en moyenne. L'Allemagne a un avantage de 36%, la France de 27%, l'Italie de 35% et l'Autriche de 25%.

Dans le tourisme d'achat transfrontalier, une TVA basse en Suisse n'est pas vraiment un avantage car jusqu'à un montant de 300 francs par personne, les achats peuvent être exonérés de cet impôt à l'étranger, ajoute BakBasel.

Dans ce contexte, l'association des commerces de détail de taille moyenne Swiss Retail demande, dans un communiqué, qu'un moratoire soit prononcé sur l'introduction de nouveaux obstacles au commerce. L'association exige aussi l'abolition de l'autorisation obligatoire pour les denrées.

Elle veut une diminution de «la quantité impressionnante des exceptions actuelles» au niveau du principe de Cassis de Dijon. Ce dernier prévoit que les produits légalement mis sur le marché européen peuvent en principe aussi circuler librement en Suisse sans contrôle préalable.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Snoopy le 19.05.2017 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Migrocoop

    Le plus gros problème est que le marché est occupé en majeure partie par les deux enseignes Migros et Coop,qui fixent la plupart des prix à leur avantage, ce qui n'est pas le cas en France, par exemple.

  • Et .Oui le 19.05.2017 13:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prix trop hauts salaires trop bas

    Il est clair qu'avec un salaire d'ouvrier à Genève on ne peut pas faire vivre une famille en faisant ses courses en Suisse.

  • Manolo le 19.05.2017 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    rebajas

    Lidl a des plus que correct 50% moins cher que MMM et Coop mais tout se vaut si l on regarde bien, disons que sui vouspayez 50 sfr chez MMM ou Coop les même paniers seront 30sfr chez Lidl ou Aldi voir Denner

Les derniers commentaires

  • roro le 21.05.2017 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    commerce

    le probleme,nous sommes dans un pays qui veut toujours plus ! plus et encore plus . seulement voila la richesse de la suisse c'est quoi ? blanchiment argent mondial , des presidents des mafias, etc etc ... aujourd'hui le virage dur a prendre , europe ou pas europe ? finis joujoux quand face de grande puissance Frontaliere On peux remarquer que dans tout ce qui bouge en suisse il y a une exagération sur les prix . une simple petite entreprise pour réparer une machine a laver la vaisselles prend 115 frs de l'heure et pis et pis . Ou sont les prétextes ? que l'on paye 25 de l'heure un employer ? Et le pire inventer des réparations , des pieces a changer bidon ... non non tout du bidon .L'argent aveugle les gens .

  • Jean le 21.05.2017 11:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La terrible vérité

    J habite en Suisse et consomme en Suisse. Mais un jour un frontalier prend ma place et mon salaire mais avec 2500 chf de moins. Je me retrouve donc au chômage. Aujourd'hui je fais mes courses en France ... Tout est dis !

    • Leo le 22.05.2017 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean

      C'est la faute a un autre lecteurs ici (quelques commentaires plutôt) qui va faire ses courses en France

  • Meggi le 21.05.2017 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courses en France

    Je fais mes courses en France et j'assume. pourqoui payer plus un produits alors qu'il ya le même ailleurs et moins chers. En Suisse, c'est trop cher.

  • Sid Jag le 21.05.2017 10:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun remord

    Moi je vais en France et je m en fou des commerces Suisse... ça suffit de nous prendre pour des vaches à lait!

    • Leo le 22.05.2017 19:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Sid Jag

      À cause de toi, un lecteur qui a écrit plus haut a perdu son job!!! Ils ont du engager un frontalier pour baisser les prix dans le magasin pour survivre. Bravo! Fier de toi? Tu DÉTRUIS des vies de personnes SUISSES. Les suisses sont les premiers responsables de l'emplois de frontaliers...

  • Mirco le 21.05.2017 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Monopole

    Mes parents avaient une épicerie. L'immeuble a été racheté pas M et ils ont du quitter les lieux. C'est comme ça qu'ils tuent la concurrence. Et maintenant ils ouvrent des permanences médicales. Je suis médecin je travaille à la M....