Piratage informatique

21 octobre 2014 20:43; Act: 22.10.2014 06:30 Print

Les hackers ciblent de plus en plus vos smartphones

Les données bancaires des utilisateurs de téléphones intelligents sont toujours plus menacées par les pirates de l'informatique.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Les pirates informatiques ciblent de plus en plus les smartphones pour y obtenir des informations bancaires voire dérober l'argent de leurs victimes, selon une étude publiée mardi.

La Russie est particulièrement touchée par le phénomène.

Sur douze mois, six fois plus d'utilisateurs d'appareils mobiles sous Android, soit 588'000, ont fait l'objet d'attaques en ligne visant leurs informations bancaires qu'au cours des 12 mois précédents, révèle cette étude réalisée par la société de sécurité informatique Kaspersky Labs avec l'organisation policière internationale Interpol.

60% des programmes utilisés par ces pirates contre les systèmes Android entre août 2013 et juillet 2014 étaient conçus pour dérober des informations bancaires voire de l'argent. L'étude s'est penchée surtout sur des appareils dotés d'un système d'exploitation Android, car ils représentent 85% du marché des mobiles.

«C'est facile de comprendre pourquoi les cybercriminels créent autant de logiciels malveillants ciblant les appareils sous Android: aujourd'hui les smartphones sont de plus en plus utilisés pour régler des achats ou des services en ligne», expliquent les auteurs de l'étude.

Logiciels malveillants

«Des applications peuvent être installées via Google Play ou des applications tierces comme Amazon App. Ces applications tierces représentent une menace pour la sécurité des utilisateurs qui autorisent leur installation alors qu'elles proviennent de sources non vérifiées. Elles peuvent ainsi conduire à l'installation sur le portable de logiciels malveillants à l'insu de l'utilisateur», détaillent-ils.

Le plus grand nombre d'utilisateurs de ces appareils Android visés par les pirates se trouvent en Russie. Les autres pays touchés sont l'Ukraine, l'Espagne, le Royaume-uni, le Vietnam, la Malaisie, l'Allemagne, l'Inde et la France.

Sur 12 mois, les utilisateurs ont fait état de quelque 3,4 millions d'attaques malveillantes. Le nombre d'attaques mensuelles a été multiplié par dix entre août 2013 et mars 2014. Les attaques en hausse sont celles des logiciels «Trojan-Banker» et «Trojan-SMS» qui permettent aux pirates d'accéder aux comptes bancaires.

«Une contamination réussie par Trojan-Banker permet aux escrocs d'accéder à tout l'argent de leurs victimes, tandis que Trojan-SMS doit infecter des dizaines voire des centaines d'appareils pour en tirer un bénéfice qui en vaut la peine», a précisé Roman Unuchek, analyste chez Kaspersky.

(ats/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peter le 22.10.2014 11:15 Report dénoncer ce commentaire

    L'origine du mot hacker

    Je me considère comme un hacker : j'ai une adresse e-mail depuis 1984 et j'ai vu au cern et dans le laboratoire de physique ou je travaillais le debut du developement du "web". Je modifie des programmes pour faire sauter leur limitations, mieux comprendre leur fonctionnement et les utiliser librement... C'est ca la definition originale du mot HACKER ! Un hacker n'est pas par definition un pirate ou un illegal ! Malheureusement la plupart de la population est inconscient de l'origine du mot Hacker. Il faudrait plutôt avoir du respect pour un hacker. 99% sont dans la pure légalité!

  • Enzo fever le 22.10.2014 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    Pirates et pirates

    Sans les défendre, ces "pirates" ne sont au fond pas plus condamnables que l'autre genre de pirates sous couvert d'image d'entreprises technologiques semblant respectables qui nous vendent des produits pour finalement en récolter et marchander nos données privées en se faisant en plus un paquet de pognon sur notre dos. Le vice est comparable. La seule différence est dans la méthode.

  • Jean-Luc le 22.10.2014 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    Que du vent

    "Ces applications tierces...." tout est dit dans l'article, ce ne sont pas les applications dans le Google play qui sont concernées, mais celles hors du magasin, pour les installer, vous devez auparavant permettre l'installation de programmes tiers, télécharger une application hors du magasin et devez encore valider l'avertissement " l'installation d'application tierces peuvent compromettre la sécurité de vos informations personnelles".... Autant télécharger votre application E-banking sur un site de hacking! Merci Kaspersky pour la publicité de votre application pourrie et la désinformation.

Les derniers commentaires

  • Yoann le 23.10.2014 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Vous n'avez pas tout compris

    Plutot que de chercher la définition des mots, autant se concentrer sur le sujet. Il ne faut JAMAIS au grand JAMAIS utiliser son tel pour acheter sur le net!!!!! Je pense que la conclusion reste bien clair non????? Les ****wallet, c'est de la bouffonerie (google, apple ou n'importe qui d'autre) PS un iphone n'as pas forcément besoin d'être jailbreaké pour être hacké, le pass root étant connu de tous "alpine"!!!!

  • Henri le 23.10.2014 09:18 Report dénoncer ce commentaire

    Pouf

    De toute façon, comme les autres délinquants ont leurs trouveras de excuses, et en prison on leur donnera un ordinateur.

  • freeWeb12 le 22.10.2014 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    RedHat

    Je suis tout à fait d'accord avec vos propos! Dans le jargon ce sont des scriptKidy's ou des redHat hacker's, ils exploitent les scripts déjà créé pour infecté leurs cibles et sont incapables de les écrire eux même.

  • Matt le 22.10.2014 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    possible mais dur

    Le seul hacker que j'ai connu c'est l'ex de ma copine. Il lui avait installé un logiciel espion sans difficulté sur son Samsung. Pour faire pareil sur un Phone, faut le cracker.

  • Gripsous le 22.10.2014 16:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On s''en fou

    De toute façon on s'en fou ce que veut dire exactement ce mot, ça va rien changé... Ils bouffent nos comptes point à la ligne.