Transport aérien

06 décembre 2017 18:03; Act: 06.12.2017 18:04 Print

Les pilotes de Ryanair vont débrayer en Italie

Les pilotes de la compagnie irlandaise menacent de faire grève pendant 4 heures le 15 décembre en raison d'un litige contractuel.

storybild

(Photo: Keystone)

Une faute?

Les pilotes et assistants de vol de Ryanair ont annoncé une grève de 4 heures pour le 15 décembre en Italie. Une initiative assez exceptionnelle dans une compagnie aérienne qui ne reconnaît aucun syndicat.

Ce mouvement de grève a été proclamé en raison du refus de la direction de la compagnie d'ouvrir des négociations sur les contrats de travail avec son personnel italien, a déclaré mercredi à l'AFP un représentant de l'Association nationale des pilotes de l'aviation civile (Anpac), le syndicat de catégorie.

«Les représentants au sein de l'Anpac des pilotes et assistants de vol de Ryanair ont demandé à la compagnie d'ouvrir des négociations pour que ces derniers puissent bénéficier de l'accord de branche des pilotes italiens», a déclaré à l'AFP un représentant de l'Anpac.

«Pas de réponse»

«La direction de Ryanair n'a même pas répondu et c'est pour cette raison que la grève a été proclamée», a-t-il ajouté. Les pilotes et assistants de vol italiens des autres compagnies à bas coût comme Easyjet, Vueling ou Norwegian bénéficient de l'accord de branche, a précisé ce représentant syndical.

La grève des pilotes et assistants de vol italiens doit durer 4 heures à partir de 13h. Mais l'annonce n'a pas semblé inquiéter la compagnie: un porte-parole à Londres a souligné qu'aucun projet de grève des pilotes n'avait jamais abouti chez Ryanair.

«C'est la sixième fois que FIT/CISL (un syndicat italien, ndlr) ou Anpac annoncent une grève des pilotes Ryanair, puis la repousse ou l'annule plus tard. Nous nous attendons à ce que cette dernière menace de grève soit également repoussée ou annulée», a ajouté ce porte-parole. Les grèves en Italie sont assez souvent annulées à la dernière minute pour diverses raisons.

Un mouvement de grève avait cependant touché Ryanair il y a une dizaine d'années en Espagne, entraînant l'annulation d'une vingtaine de vols dans le sud de ce pays.

(nxp/ats)