Etats-Unis

30 mars 2017 18:16; Act: 30.03.2017 20:36 Print

Les robots font surtout disparaître des emplois

par Anne-Isabelle Aebli - Le recours aux machines a des effets négatifs massifs sur les places de travail.

storybild
Une faute?

Entre 1990 et 2007, l’introduction de robots multitâches dans l’industrie a fait perdre jusqu’à 670 000 emplois aux Etats-Unis.

C’est la conclusion de Daron Acemoglu, du Massachusetts Institute of Technology, et de Pascual Restrepo, de l’Université de Boston. Ces deux économistes réputés se sont penchés sur les impacts réels de la robotisation en réalisant la première analyse des données disponibles.

Si cette perte est moins lourde que les deux millions de postes cédés lorsque la production a été délocalisée en Chine, le phénomène n’en est pas moins inquiétant, car il n’en est qu’à ses débuts: le nombre de machines multitâches qui ne nécessitent pas de supervision humaine devrait quadrupler.

Autres découvertes: les salaires ont légèrement diminué et les disparitions de postes ont frappé des régions entières, comme celle de Detroit, sans que cela soit compensé par l’arrivée de nouveaux jobs. Une mauvaise surprise pour les deux économistes qui, l’an dernier, estimaient que la robotisation favoriserait la création de nouveaux emplois plus qualifiés.

«La conclusion est que même si l’emploi et les salaires globaux se redressent, il y aura des perdants dans ce processus», a résumé Daron Acemoglu.

L’étude devrait aussi intéresser les Européens. Sur le continent, l’industrie a déjà introduit 1,6 robot pour mille ouvriers, contre un pour mille aux Etats-Unis.