Suisse

08 janvier 2018 08:38; Act: 08.01.2018 08:58 Print

Les trains de montagne prennent un bol d’oxygène

Le retour de la neige sourit aux stations de ski. Les chemins de fer d’altitude respirent enfin, après des années difficiles.

storybild

Les affaires reprennent pour les chemins de fer de montagne (ici, le Gornergrat Bahn, à Zermatt (VS). (Photo: Stephane Frances)

Sur ce sujet
Une faute?

Les stations de ski tournent à pleine capacité et retrouvent le sourire. Des chutes de neige précoces jusqu’en plaine, des pistes en excellent état même à basse altitude et des jours fériés bien placés ont permis cette reprise. Une embellie qui sourit aux remontées mécaniques et aux chemins de fer de montagne. A Disentis (GR), par exemple, on a enregistré une hausse de plus de 100% de la fréquentation du train. «Nous avons pu commencer la saison début décembre. Ces deux dernières années, cela n’avait pas été possible», se réjouit le gérant Rudolf Büchi dans la «SonntagsZeitung».

Ce nouveau souffle est bienvenu, tant les chemins de fer de montagne ont souffert dernièrement. Neige inexistante, baisse de l’intérêt pour les sports d’hiver, tarifs aériens moins élevés, appréciation du franc suisse: rien n’a été épargné aux exploitants.

La rentabilité de nombreux chemins de fer était si faible que les deux tiers des entreprises ne parvenaient plus à financer les rénovations ou le remplacement de matériel obsolète. Les relâches de février et les vacances de Pâques s’annoncent cruciales: «Si la saison continue à bien se passer, de nombreux chemins de fer de montagne pourront réinvestir, ou au moins compenser le déficit financier de ces dernières années», estime Dominique de Buman, président du Conseil national. Cela se présente plutôt bien à Saas-Fee (VS), Laax (GR) et à Aletsch Arena (VS), où les réservations sont encourageantes.

(joc/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Bernard Leschat le 08.01.2018 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Neige appréciée en plaine

    Je doute que le chemin de fer de l'image-titre (le GBG) soit aux abois financièrement. Ce sont les compagnies plus basses en altitude qui apprécient cette abondance de neige telle, en Suisse Romande, le train des Rochers-de-Naye par exemple.

  • wethos le 08.01.2018 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la débandade oui

    des pistes en excellent état même à basse altitude Ah oui moi je suis pas d'accord. Même à 1200m c'est pas la fête..... il y a eu deux jours de pluie à 2000m, une catastrophe.

  • L'Intondable des Alpages le 08.01.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    vert glacé

    Oui. Pourvu que le redoux qui s'est installé jeudi s'en aille vite. Coire, qui était blanc lundi passé, est maintenant de nouveau vert. Cette fonte intense a créé beaucoup de verglas en altitude et ça a rendu les pistes dures et verglacées. On a besoin de neige fraiche vite, car on n'est même pas encore à la moitié de l'hiver.

Les derniers commentaires

  • PhilHubert le 08.01.2018 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fil

    On peut dire que son "train" de vie va changer...

  • wethos le 08.01.2018 09:51 Report dénoncer ce commentaire

    C'est la débandade oui

    des pistes en excellent état même à basse altitude Ah oui moi je suis pas d'accord. Même à 1200m c'est pas la fête..... il y a eu deux jours de pluie à 2000m, une catastrophe.

  • L'Intondable des Alpages le 08.01.2018 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    vert glacé

    Oui. Pourvu que le redoux qui s'est installé jeudi s'en aille vite. Coire, qui était blanc lundi passé, est maintenant de nouveau vert. Cette fonte intense a créé beaucoup de verglas en altitude et ça a rendu les pistes dures et verglacées. On a besoin de neige fraiche vite, car on n'est même pas encore à la moitié de l'hiver.

  • Bernard Leschat le 08.01.2018 09:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Neige appréciée en plaine

    Je doute que le chemin de fer de l'image-titre (le GBG) soit aux abois financièrement. Ce sont les compagnies plus basses en altitude qui apprécient cette abondance de neige telle, en Suisse Romande, le train des Rochers-de-Naye par exemple.