Aéronautique

16 avril 2018 11:45; Act: 16.04.2018 13:53 Print

Lufthansa bien placé pour racheter Alitalia

Selon les autorités italiennes, «l'offre de Lufthansa est la plus prometteuse», bien que la compagnie allemande propose de supprimer près de la moitié des emplois.

storybild

Lufthansa semble tenir la corde dans le rachat d'Alitalia.

Sur ce sujet
Une faute?

La proposition de la compagnie allemande Lufthansa pour une éventuelle reprise d'Alitalia est «la plus prometteuse», a jugé lundi le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, dans un entretien au quotidien La Repubblica.

Trois offres ou manifestations d'intérêt, dont une de Lufthansa et une autre d'EasyJet, ont été remises pour une éventuelle reprise de la compagnie en difficulté.

«Alitalia reste fragile et a besoin d'un partenaire. Il y a la possibilité de travailler sur les offres et arriver à une solution structurelle qui ne coûte pas plus aux citoyens», a souligné le ministre. «Objectivement, l'offre de Lufthansa est la plus prometteuse», a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Lufthansa a expliqué la semaine dernière à l'AFP que la compagnie allemande avait «soumis un document décrivant (ses) idées pour une 'NewAlitalia' restructurée», tout en précisant que «l'Alitalia d'aujourd'hui» n'était «pas intéressante».

Des suppressions d'emploi massives

En fonction de la réception donnée à ce document, «nous pouvons imaginer d'autres discussions», a-t-il poursuivi, alors que Lufthansa a toujours souligné son intérêt pour le marché italien. Lufthansa réclame que les commissaires chargés de gérer la compagnie italienne la restructure profondément avant un éventuel rachat.

M. Calenda s'était félicité la semaine passée que Lufthansa ait amélioré sa proposition, «tant en terme de maintien des liaisons intercontinentales que du personnel».

Selon la presse italienne, Lufthansa réclamerait la suppression de quelque 4000 emplois sur les 8400 qui font partie de la branche «aviation», au lieu de 6000 souhaitées précédemment.

(nxp/ats)