Médias

17 avril 2013 14:46; Act: 17.04.2013 15:09 Print

Ringier a vu son bénéfice prendre l'ascenseur

Le groupe de presse zurichois a vu son chiffre d'affaires baisser. En revanche, son bénéfice a pris le chemin inverse.

storybild

Le «Blick» fait partie du groupe Ringier. Ici, la rédaction du journal populaire. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Ringier a amélioré son bénéfice en 2012. Il s'inscrit à 32,3 millions de francs, soit une hausse de 41,2% par rapport à 2011. Le chiffre d'affaires du groupe de presse zurichois a en revanche continué à baisser. Il atteint 1,087 milliard, soit un recul de 5,2%.

L'année 2013 sera celle de la consolidation après les importants investissements réalisés en 2012, a déclaré mercredi l'éditeur Michael Ringier, président du conseil d'administration. Au cours des cinq dernières années, le groupe a investi 1,1 milliard de francs.

Le secteur de la presse sur papier reste la principale source de recettes du groupe avec une part du chiffre d'affaires de 55,3%. La part du secteur numérique continue à gagner du terrain, passant de 13 à 18%. Elle devrait atteindre 25% en 2013.

Bientôt un «paywall»

Dans le domaine numérique, Ringier a pris la décision d'introduire un «paywall», c'est-à-dire de mettre fin au tout gratuit sur ses sites Internet. Aucune date n'a encore été fixée pour l'introduction de ce nouveau modèle d'affaires.

Le groupe zurichois suit donc très attentivement l'expérience de Bild.de en Allemagne, qui va introduire un «paywall» cet été. Ringier se dit prudent et souligne la nécessité d'investir dans des contenus si on veut faire payer l'internaute.

Lors de la conférence de presse annuelle du groupe, le directeur général de Ringier Marc Walder s'est dit satisfait de l'exercice 2012. Il a évoqué «une année porteuse d'avenir», placée sous le signe de la réorganisation et de nouvelles acquisitions.

Acquisitions et réorganisation

Les principales acquisitions dans le domaine numérique ont été Onet.pl en Pologne, avec la société commune Ringier Axel Springer Media, et Jobs.ch, avec Tamedia. Ringier espère ainsi réaliser 25% de son chiffre d'affaires dans le numérique en 2013, a souligné M. Walder.

Le chiffre d'affaires du groupe en Suisse et en Allemagne a progressé de 1,3% à 618,2 millions de francs. En Europe de l'Est, il a augmenté de 4,8% à 286,7 millions. Les investissement se sont élevés à 397 millions ( 314,4%).

Les recettes provenant de l'impression ont reculé de 23% à 181,6 millions. La réorganisation de Swissprinters avec concentration en un seul site à Zofingue (AG) explique cette baisse. L'imprimerie de Renens (VD) a été vendue à IRL .

Suisse romande et Afrique

En Suisse romande, «L'Hebdo» a gagné 11'000 lecteurs par rapport à 2011. Il compte 207'000 lecteurs. «L'Illustré» reste le magazine romand le plus lu avec 324'000 fidèles. En outre, la fenêtre publicitaire suisse sur les chaînes françaises TF1 et M6 est «rentable».

Après s'être implanté dans les pays de l'est et en Asie, le groupe zurichois tente l'expérience africaine avec la création de Ringier Afrique. Le groupe a ouvert des sites en ligne au Kenya, au Ghana et au Nigeria.

(ats)

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch