Téléphonie

14 novembre 2017 09:41; Act: 14.11.2017 10:00 Print

Salt fait toujours face à des vents contraires

Les ventes de l'opérateur auraient chuté de 7% à 269 millions de francs.

storybild

Au premier semestre, Salt avait vu son chiffre d'affaires fondre de 8,5 pour cent. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Salt continue d'affronter des vents contraires. Après un tassement de ses revenus au premier semestre 2017, ceux-ci ont encore fléchi au 3e trimestre. Selon une analyse de Deutsche Bank, les ventes de l'opérateur mobile ont chuté de 7% à 269 millions de francs.

Pour mémoire, l'opérateur de télécommunications mobiles établi à Renens (VD) et contrôlé par l'entrepreneur français Xavier Niel n'est pas tenu de dévoiler ses performances financières. L'entreprise fournit cependant des informations à ce titre à ses créanciers.

Selon la note d'analyse de la première banque allemande publiée mardi, Salt est toutefois parvenu à améliorer son résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (EBITDA) ajusté de 9,1% en un an à 128 millions de francs. La performance reflète apparemment une diminution des charges, l'effectif de l'opérateur ayant diminué sur la période sous revue de 7% à 708 emplois à temps plein.

Clientèle en hausse

Selon les analystes de Deutsche Bank, Salt a enregistré une hausse du nombre de ses clients. La croissance nette est estimée à 8000 nouveaux utilisateurs pour les abonnements et 14'000 sur le segment prépayé.

Au premier semestre, Salt avait vu son chiffre d'affaires fondre de 8,5% en glissement annuel, à 502,2 millions de francs. Le recul résidait notamment dans la baisse des frais de terminaison, Salt, Swisscom et Sunrise s'étant entendus en début d'année sur une réduction.

L'EBITDA semestriel avait pour sa part progressé de 2,8% à 212,9 millions de francs. La maison-mère de Salt, Matterhorn Telecom Holdings, avait dégagé un bénéfice net de 23,6 millions de francs, contre 37 millions au premier semestre 2016.

(nxp/ats)