Genève

12 octobre 2017 09:34; Act: 12.10.2017 10:52 Print

Une giga facture pour la venue des Géants?

Le déploiement policier pour encadrer la manifestation pourrait coûter un million de francs.

Voir le diaporama en grand »
La grand-mère et la petite fille ont réussi leur défi et attiré 850'000 personnes en trois jours à la saga des Géants à Genève, sans aucun problème sécuritaire. Un peu fatiguée, la première aura eu recours dimanche à une chaise roulante pour avancer dans les rues. Les deux géantes de la compagnie Royal de Luxe ont pris congé des Genevois en début de soirée. «On est tristes», confiait à l'ats une porte-parole de l'organisation. La grand-mère et la petite fille ont déjà promis de revenir avec les plus de 70 Lilliputiens qui les accompagnaient. Les Géantes traversent Genève pour la dernière fois dimanche, de Plainpalais au Port-Noir, où elles feront une sieste. Les Géantes traversent Genève pour la dernière fois dimanche, de Plainpalais au Port-Noir, où elles feront une sieste. Les Géantes traversent Genève pour la dernière fois dimanche, de Plainpalais au Port-Noir, où elles feront une sieste. Les Géantes traversent Genève pour la dernière fois dimanche, de Plainpalais au Port-Noir, où elles feront une sieste. Les Géantes traversent Genève pour la dernière fois dimanche, de Plainpalais au Port-Noir, où elles feront une sieste. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Les Géants ont animé Genève toute la journée de samedi. La pluie n'a pas douché la ferveur populaire autour de l'événement. Le défilé des deux marionnettes représente un défi considérable pour la police et les transports publics genevois (TPG). Les entraves à la circulation au centre-ville seront innombrables. La cadette de 5,5 mètres seulement s'est réveillée à Carouge et a rejoint Plainpalais en passant par le parc des Acacias. La foule se pressait pour observer le défilé. «C'est bizarrement émouvant de la voir se lever de sa chaise à roulettes», raconte une spectatrice. Ce spectacle de la Compagnie française Royal de Luxe fait escale pour la première fois en Suisse et devrait attirer un million de personnes. Vendredi, la Grand-Mère et la Petite-Fille sont sorties de leur sommeil. L'aïeule déploiera ses 8 mètres de hauteur entre Plainpalais et Carouge. Les deux géantes évolueront avec un cortège de fidèles Lilliputiens. Genève s'apprête à vivre trois jours d'exception sous le signe de la Saga des géants, un défilé de deux marionnettes XXL qui n'ira pas sans perturber la circulation.

Sur ce sujet
Une faute?

Un dispositif policier à un million de francs? Le moins que l'on puisse dire, c'est que la venue des Géants de la compagnie Royal de luxe à Genève le dernier week-end de septembre a été très sécurisée. Pour encadrer les 850'000 spectateurs, 1500 policiers ont été mobilisés, dont une partie des cantons romands. Un hélicoptère de l'armée a également survolé Genève durant trois jours et les agents de police municipale ont été subordonnés à leurs collègues cantonaux.

Une telle mobilisation fait grincer des dents jusque dans les rangs des forces de l'ordre. Témoignant dans «Le Matin», des agents qualifient le dispositif d'«hallucinant» et de «scandaleux»: «Pour deux marionnettes, on sort la grosse artillerie. Je ne comprends pas.»

Question au Conseil d'Etat

L'incompréhension va bien au-delà du monde policier. Ainsi, le président du Parti radical de gauche, Pierre Gauthier veut connaître le montant de la douloureuse. Il va déposer jeudi, au Grand Conseil, une question écrite pour connaître le coût du déploiement policier et la ventilation de la facture: à savoir qui va payer combien?

Selon un haut fonctionnaire cité par le quotidien orange, les mesures sécuritaires mises en place pour la manifestation pourraient coûter un million de francs. Si l'on ajoute d'autres frais, comme ceux engendrés par les transports publics, alors la douloureuse pourrait largement dépasser le prix annoncé de 2,2 millions.

Sachant que les organisateurs peuvent demander la gratuité totale ou partielle, le monde politique genevois risque bien de parler des Géantes pendant de longues séances.

(mpo)

Les commentaires les plus populaires

  • luc le 12.10.2017 09:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mouais

    et vous avez cru que c etait gratuit ...

  • Vullst le 12.10.2017 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimportenavuac

    Arrêtez de pleurer, s il s était passé quelque chose de fâcheux, les mêmes qui trouvent se déploiement exagéré auraient protesté pour dire que la sécurité n était à la hauteur. Messieurs les contestataires, la Police recrute et pour les autres suivez les cours nécessaires pour postuler à une place d Officier et montrez nous vos talents d organisateur...

  • Raoul Petit le 12.10.2017 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cest pourtant facile a estimer en avance

    Eh bien maintenant on connaît le coût de la connerie.

Les derniers commentaires

  • Patrick Martin le 14.10.2017 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de sous, on commande pas

    Normalement, C'est celui qui commande qui paie. Et depuis la nuit des temps.

  • Farinet le 13.10.2017 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans vergogne

    Aller la gauche ont continue a foutre par la fenêtre l argent que vous n avez pas, quand je vois ce que nos élu font avec nos sous, je n ai aucun remord entant qu indépendant a faire du black et plus j en met a cote et mieux je me porte. Marre d être une vache a traire des délires socialos communiste de la république bananière genevoise. ABE

  • Le Grisonnais le 13.10.2017 17:03 Report dénoncer ce commentaire

    Quel gaspillage d'argent pour rien !

    Ceux et celles qui ont apprécié cette mascarade stupide n'ont qu'à payer la facture. Beau gaspillage d'argent vraiment pour rien, qui aurait dû être injecté dans la culture et le social, notamment pour nos personnes âgées.

  • Melany le 13.10.2017 12:41 Report dénoncer ce commentaire

    Question de priorité peut être ?

    Je ne sais pas, mais je me dis que s'il y a autant de millions pour quelque chose d'aussi éphémère, de les investir (les millions) dans l'immobilier à des prix raisonnables (sociaux) serait plus pertinent...

    • tante Ursula le 14.10.2017 15:03 Report dénoncer ce commentaire

      car trop cher la mascarade!

      bravo Melany..bien répondu

  • belle journée le 13.10.2017 08:02 Report dénoncer ce commentaire

    une réflexion

    on peut parler des retombées économique ? ensuite, ce dispositif est dû à la venue des Géants ou à la menace terroriste ? Donc on ne fait plus rien et on reste planqué chez nous ? Trouvez-vous normal qu'il faille investir autant d'argent dans des blocs béton "anti-camions fous" et autres milices que dans le spectacle lui-même? On réfléchit ou on continue à s'exciter sur un faux débat ?