Bâle

03 janvier 2013 08:42; Act: 03.01.2013 09:12 Print

Une provision de 50 millions de francs

L'affaire de fraude supposée de la la société financière ASE coûte cher à la Banque cantonale de Bâle (BKB).

Sur ce sujet
Une faute?

L'établissement a effectué une provision de 50 millions de francs pour les clients lésés. La somme sera comptabilisée dans les comptes financiers 2012, a indiqué jeudi la BKB. Plus de 500 clients de la banque ont été victimes des pratiques commerciales de ASE, précise la banque. La société financière incriminée n'est toutefois pas en mesure de couvrir les pertes.

La Banque cantonale de Bâle avait annoncé en octobre qu'elle se montrerait conciliante. L'objectif consiste à parvenir, selon les responsabilités de chacun, à des accords à l'amiable avec les clients. Selon un rapport antérieur, les anciens clients de ASE Investment possédant des comptes auprès de la BKB ont à eux seuls subi des pertes dépassant les 100 millions de francs.

L'affaire a entraîné le départ à la retraite anticipée du directeur général de la BKB Hans Rudolf Matter à la fin 2012. La BKB avait déposé une plainte pénale en mars après avoir constaté des irrégularités sur les comptes de la société financière ASE, dont les bureaux se trouvent à Frick (AG). Le siège social du gérant de fortune est sis à Engelberg (OW).

Seul établissement touché

La Banque cantonale de Bâle n'est pas le seul établissement touché. Les pertes cumulées sont évaluées à environ 300 millions de francs.

La BKB va prélever le montant sur les réserves pour risques bancaires généraux. La mesure réduit le résultat d'exploitation et le résultat intermédiaire de la la maison mère. Les bénéfices ne sont en revanche pas affectés.

Dans les comptes consolidés du groupe, le résultat net sera réduit de 50 millions de francs selon le principe dit de l'image fidèle («true and fair view»). La banque publiera ses résultats annuels le 28 février.

(ats)