Paid Post

15. August 2016 07:00; Akt: 09.08.2016 21:48 Print

Financer son logement en toute sécurité

En Suisse, de plus en plus de personnes préfèrent posséder leur maison ou leur appartement plutôt qu’être locataires. Mais à quoi faut-il veiller en matière de financement et quelles sont au juste les possibilités qui existent?

storybild

Concrétiser le rêve de laccession à la propriété. (Bild: postfinance)

Zum Thema
Fehler gesehen?

Selon le dernier relevé structurel de l’Office fédéral de la statistique, 37,4% des ménages habitaient dans un logement en propriété en 2014. Ainsi, le taux de logements en propriété en Suisse demeure le plus bas d’Europe. Ce taux est stable depuis 1970. Deux règles permettent d’évaluer combien le rêve de posséder une maison est tangible.

Deux règles sur la capacité de financement
La première règle concerne le capital. En principe, il faut fournir au moins 20% du prix d’achat en capitaux propres. En plus de l’épargne et des titres, les capitaux propres comprennent aussi les avoirs de prévoyance des deuxième et troisième piliers, les assurances-vie et d’autres sources comme les avances d’hoirie. La deuxième règle concerne la capacité financière à long terme. Celle-ci est assurée si les frais annuels courants (calculés avec un taux hypothécaire de 5%) ne sont pas plus élevés qu’un tiers du revenu brut. Les frais annuels courants d’un immeuble incluent les frais d’hypothèque calculés, l’amortissement de la dette hypothécaire ainsi que les charges et les frais d’entretien.

Calculer les frais de financement en ligne
Si un appartement coûte 600 000 francs, l’acheteur potentiel devrait disposer d’au moins 120 000 francs de capitaux propres et gagner au minimum 107 000 francs par an. Un calculateur d’hypothèques, tel que celui proposé par PostFinance, vous aide à calculer divers scénarios. Ici, il faut indiquer le montant du prix d’achat, les fonds propres à disposition, le revenu annuel brut et son année de naissance: on reçoit alors automatiquement des résultats sur le taux de nantissement et la capacité financière, ainsi que différentes variantes de financement. Il est ensuite possible de demander directement une proposition de financement individuelle.

Quelles variantes de financement existe-il?
Dans les possibilités de financement, on fait la différence entre les crédits de construction pour les objets à construire et, s’il s’agit de l’achat d’un immeuble existant ou du transfert d’une hypothèque en cours, différents types d’hypothèques. En font notamment partie les hypothèques fixes à taux d’intérêt fixe ou les hypothèques LIBOR à taux d’intérêt variable sur une période contractuelle déterminée. La sélection de la solution adaptée dépend de différents facteurs, comme l’évolution des taux d’intérêt attendue et la propre propension au risque.

Calculateur d’hypothèques de PostFinance

En savoir plus sur le financement d’un logement en propriété chez PostFinance

(thw/20 Minuten)