Défense des gays

12 juillet 2011 09:12; Act: 13.07.2011 14:11 Print

Gaga citoyenne d'honneur de Sidney

Lady Gaga a été déclarée mardi «citoyenne d'honneur» de la ville australienne de Sidney, en récompense de son «soutien inconditionnel» aux droits des homosexuels.

storybild

L'excentrique chanteuse à son arrivée à Sydney samedi. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Lady Gaga a été déclarée «citoyenne d'honneur» à l'occasion de son passage à Sidney, au cours duquel elle ne donnera officiellement qu'un seul concert mercredi soir, réservé à un millier de privilégiés, à l'hôtel de ville de Sidney.

«Lady Gaga a été un soutien puissant pour la communauté gay et lesbienne de Sidney, et nous tenons à récompenser les personnes qui adhèrent à l'esprit et aux idéaux de notre ville : celui de "Citoyen d'honneur de Sidney"», a déclaré la maire, Clover Moore.

Elle a indiqué que la ville voulait rendre hommage à l'artiste qui «a utilisé sa notoriété pour attirer l'attention sur les préjugés dont étaient victimes les gays et les lesbiennes».

Ville gay-friendly

Sidney accueille chaque année la célèbre Mardi Gras gay pride et figure au rang des villes les plus avant-gardistes en terme de défense des droits des homosexuels.

Clover Moore a cependant souligné qu'en vertu de la loi nationale, les couples homosexuels de la ville ne pouvaient toujours pas se marier.

«La loi doit changer. Chaque Australien qui veut témoigner son engagement à la personne qu'il aime doit pouvoir le faire», a-t-elle déclaré.

Pour le mariage

Lundi soir, invitée d'une émission télévisée, Lady Gaga, de son vrai nom Stefani Germanotta, a interpellé le Premier ministre travailliste Julia Gillard pour que soit légalisé le mariage homosexuel.

«Je vous demande à tous de vous mobiliser pour que le Premier ministre puisse vous entendre crier que vous souhaitez tous être égaux», a déclaré la chanteuse, réputée pour ses costumes délirants.

Lundi soir, Lady Gaga a fait une apparition surprise dans une discothèque de Sidney, où se sont pressés des milliers de fans dont la plupart n'ont pu pénétrer dans l'établissement.

(afp)