Melissa George

20 mars 2017 14:11; Act: 20.03.2017 14:21 Print

«Il m'a poussée contre la porte et frappée au visage»

par Ludovic Jaccard - Melissa George parle pour la première de l'agression qu'elle a subie de son compagnon, il y a quelques mois.

Sur ce sujet
Une faute?

Il aura fallu attendre six mois pour connaître les détails de l'altercation entre Melissa George et son ex-compagnon, Jean-David Blanc, survenue en septembre 2016. L'actrice s'est confiée pour la première fois sur ce sombre épisode de sa vie dans l'émission «Sunday Night», diffusée sur Channel 7, le 19 mars 2017.

En larmes, la star a raconté la violente dispute qui a éclaté entre elle et l'homme d'affaires français, dans leur appartement parisien. «J'ai essayé de me défendre et ça l'a rendu encore plus en colère. Il m'a poussée contre la porte et il m'a frappée au visage et j'ai percuté le mur avant de tomber au sol. Il s'est penché sur moi et m'a dit: «Maintenant, tu es une vraie comédienne.» On ne connaîtra toutefois pas les causes exactes à l'origine de la bagarre.

Comme si cela ne suffisait pas, le fondateur du site Allociné lui aurait encore saisi la tête pour la cogner contre un porte-manteau. La malheureuse se serait ensuite échappée de leur domicile pour prendre un taxi qui l'a emmenée dans un commissariat. Sous le choc, la star de «Grey's Anatomy» qui avait alors déposé plainte, avait vomi devant les policiers, avant d'être emmenée d'urgence à l'hôpital. Elle y avait été soignée pour une blessure à la lèvre et un hématome à la tempe.

Le 16 février 2017, la justice a tranché: Jean-David Blanc a été condamné à un mois de prison avec sursis et 1000 euros de dommages et intérêts pour violences conjugales. Melissa a elle aussi été sanctionnée par une amende de 5'000 euros avec sursis et un euro symbolique de dommages et intérêts pour le même motif. Aujourd'hui, la comédienne se plaint de ne plus pouvoir exercer son métier à cause de toute cette histoire. Maman de deux enfants, Raphael, 3 ans, et Solal, 1 an, l'Australienne de 40 ans n'a pas le droit de quitter la France avec eux sans la permission de son ex-compagnon, père des deux petits.