Colin Farrell

04 décembre 2012 16:21; Act: 04.12.2012 16:26 Print

«Il ne me restait plus longtemps à vivre»

Peu avant ses 30 ans, Colin Farrell était tellement alcoolique qu’il a failli en mourir. Il n’a jamais su gérer ses addictions.

La bande-annonce du dernier film de Colin Farrell: «Seven Psychopaths». Sortie le 30 janvier 2013.
Sur ce sujet
Une faute?

Le 13 décembre 2005, à l’aube de ses 30 ans, l’acteur irlandais a quitté l’hôtel dans lequel il vivait pour se rendre en cure de désintoxication. Seule chance pour lui de se sortir de sa routine destructrice faite de deux bouteilles de whisky quotidiennes.

«Je ne suis pas docteur. Mais pas besoin d’avoir un diplôme de médecine pour savoir quand votre corps ne peux plus, déclare Colin Farrell dans le «Times». Je pense sincèrement qu’il ne me restait plus longtemps à vivre. Ma vie n’était plus que destruction et anéantissement.» En plus de l’alcool, la star consommait régulièrement de la drogue.

Toxicomane depuis son enfance

En fait, Colin Farrell a toujours eu du mal à combattre ses addictions. Et ce, depuis sa plus tendre enfance: «J’ai été un toxicomane depuis que je suis gamin. Je ne déconne pas, vous pouvez demander à ma mère. Quand j’avais 7 ans, j’ai été accro aux barres chocolatées Lion pendant six mois. Puis aux Coco Pops. J’aurais pu être dépendant à n’importe quoi, tout ce qui me faisait me sentir bien».

L’acteur de 36 ans a aussi été accro aux femmes. Pendant sa période trouble, il a enchaîné les conquêtes. Il a d’ailleurs eu deux fils de femmes différentes. Le premier, James, souffre d’une maladie génétique très rare.

(fab)