Victoria Beckham

10 août 2017 15:33; Act: 10.08.2017 15:34 Print

Elle attaque une pizzeria qui la traite d'anorexique

Victoria Beckham est outrée. Un restaurant l'a caricaturée sur une une affiche publicitaire pour vendre une pizza à la pâte extrafine. La star porte plainte.

storybild

Scandalisée, la styliste britannique a fait appel à la justice. (Photo: AFP/Angela Weiss)

Sur ce sujet
Une faute?

Il ne faut surtout pas plaisanter avec le physique de Victoria Beckham. L'ex-Spice Girl a en effet porté plainte contre le restaurant Sidhu à Newcastle, en Angleterre, car celui-ci a eu l'audace de caricaturer son image pour vendre une de ses pizzas. Sur l'une des affiches publicitaires, la femme de David Beckham y est dessinée, squelettique, en bikini, portant une écharpe autour du cou avec la mention «Icône de la mode anorexique». A côté de l'image peu flatteuse de la star, on peut lire «Notre nouvelle pizza Victoria Beckham, fine et craquante, avec sa pâte de 2 mm d'épaisseur seulement!»


Outrée par cet affront, la Britannique de 43 ans n'a pas tardé à réagir par le biais de sa porte-parole. «C'est d'une part tout à fait inapproprié de banaliser un tel trouble du comportement, et d'autre part il s'agit tout bonnement de diffamation envers une personne publique, cela fait beaucoup de mal à sa réputation. Malheureusement pour eux, cela relève désormais de la loi», a-t-elle déclaré au «Daily Mail».

Plusieurs associations luttant contre l'anorexie se sont aussi offusquées en voyant cette publicité. Surpris par le scandale qu'il a provoqué, le manager de la pizzeria a tenu à s'excuser. Il ne voulait vexer personne, mais plutôt faire rire avec sa pub. «La concurrence est rude et nous voulions attirer l'attention des gens avec cette affiche. Si quiconque nous avait dit qu'il la trouvait choquante, nous l'aurions bien entendu retirée immédiatement!» s'est-il justifié. D'autant plus que celle-ci est collée sur les vans de livraison de pizzas depuis bientôt trois ans. «Si la justice nous oblige, aujourd'hui en 2017 en Grande-Bretagne, à retirer cette affiche, ce sera un triste jour pour la liberté d'expression», a-t-il toutefois ajouté.

(lja)