Etats-Unis

08 août 2017 20:08; Act: 09.08.2017 07:06 Print

Taylor Swift face au DJ aux mains baladeuses

La star était présente mardi au procès civil qui l'oppose à David Mueller, qu'elle accuse d'attouchement.

storybild

La chanteuse accuse un DJ d'attouchement. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La pop-star américaine Taylor Swift était présente mardi à Denver au deuxième jour du procès civil qui l'oppose à David Mueller, un DJ qu'elle accuse d'avoir attrapé ses fesses sous sa robe lors d'une séance photo.

En costume sombre sur une chemise bleutée, la chanteuse de 27 ans était assise avec son équipe juridique pour la fin de la sélection des huit jurés au tribunal fédéral de Denver, et sa mère Andrea Swift se trouvait également dans la salle d'audience.

Le juge William Martinez avait exigé dans une précédente décision que toutes les parties soient présentes pendant la totalité du procès, prévu pour durer neuf jours. Les déclarations liminaires doivent commencer dès la fin de la sélection du jury.

Plainte en 2015

L'ex-adolescente vedette, qui s'est fait connaître en devenant une prodige de la «country music», avait attaqué en justice en octobre 2015 l'animateur radio, l'accusant de l'avoir agressée sexuellement lors d'une brève prise de vue avant un concert le 2 juin 2013 à Denver, dans le Colorado (ouest des Etats-Unis).

Mais M. Mueller avait été le premier à lancer les hostilités en poursuivant l'artiste: il affirmait que son manager avait appelé les dirigeants de la station de radio Kygo pour laquelle il travaillait au lendemain de l'incident, et avait demandé à ce qu'il soit sanctionné.

Le DJ, qui nie fermement les allégations de l'icône pop, a été limogé dès le 4 juin. Il demande 3 millions de dollars pour perte de revenus et dommages et intérêts. Il reconnaît être au courant d'un incident mais accuse l'un de ses amis --qui l'avait invité à rencontrer la chanteuse, alors âgée de 23 ans-- d'avoir eu ce geste déplacé et de s'en être vanté.

Une photo déterminante

L'un des éléments clé devrait être l'examen par le jury d'une photo publiée par le site d'informations sur les célébrités TMZ, placée sous scellé depuis: on y voit la musicienne poser entre M. Mueller et sa petite-amie. La main du DJ est au niveau du postérieur de la pop-star, sans qu'il soit évident qu'elle le touche.

Lors de la sélection du jury lundi, les potentiels jurés devaient déclarer s'ils avaient vu la fameuse photo ou décrire leur opinion de David Mueller et de Taylor Swift, dire s'ils étaient fans ou non de la vedette, entre autres questions.

L'auteure de tubes comme «Shake it off» ou «Bad Blood» ne demande qu'un dollar symbolique et affirme qu'un verdict en sa faveur servira d'exemple aux autres femmes qui pourraient craindre d'aller en justice pour de similaires agressions.

(nxp/afp)