Lady Gaga

23 septembre 2011 11:47; Act: 23.09.2011 14:37 Print

Bouleversée par le suicide d'un ado gay

par Ludovic Jaccard - Après avoir appris qu'un garçon de 14 ans s'est donné la mort suite à des insultes homophobes, Lady Gaga veut rencontrer Barack Obama pour le sensibiliser à ce problème.

storybild

La star américaine de 25 ans est consternée par les ravages causés par l'homophobie. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Lady Gaga est particulièrement choquée par le suicide d'un jeune Américain de quatorze ans. Celui-ci, prénommé Jamey, s'est donné la mort dimanche dernier à cause de moqueries et du harcèlement moral de la part de ses camarades de classe concernant son homosexualité. Son calvaire durait depuis plusieurs années.

Pour la star, dont l'adolescent était un grand fan, ce drame est insupportable. Selon elle, ce suicide prouve encore une fois que l'Amérique est beaucoup trop intolérante à l'égard des gays.

Du coup, Lady Gaga a décidé de prendre rendez-vous avec le président Barack Obama, pour lui faire part de sa tristesse. Mais elle veut surtout tenter de le convaincre que la moquerie envers les gays est un véritable crime, rapporte le quotidien britannique «Metro».

«Je vais rencontrer notre président. Je n'arrêterai pas le combat. Ca doit s'arrêter. Notre génération a le pouvoir de faire en sorte que ça s'arrête. J'ai passé ces derniers jours à réfléchir, à pleurer, à crier. Je suis tellement en colère. C'est dur de ressentir de l'amour quand la cruauté prend la vie de quelqu'un. Les moqueries doivent devenir illégales. C'est un crime haineux», a tweeté une Lady Gaga révoltée.

Si la mort de Jamey touche autant la chanteuse, c'est aussi parce qu'elle a été victime de moqueries durant sa scolarité. Si l'artiste a pu rebondir et prouver à tous ses anciens tortionnaires qu'elle était aussi quelqu'un, Jamey n'a pas eu cette chance puisqu'il a préféré mettre fin à ses jours.

Le jeune garçon avait pourtant appelé à l'aide. Il a expliqué à de nombreuses reprises que personne ne l'écoutait lorsqu'il disait qu'il ne supportait plus les moqueries des autres. Ses «camarades» lui disaient régulièrement «qu'il ferait mieux de mourir, que tout le monde serait content».

Regardez le reportage en anglais sur le suicide du jeune Jamey: