Londres

15 janvier 2014 17:50; Act: 16.01.2014 09:12 Print

Une Romande a fait craquer Beyoncé

par Ludovic Jaccard - Grâce à son look atypique, Alice, une Genevoise de 20 ans, a l’honneur d’avoir sa propre photo dans le livret du nouvel album de la star.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Alice Hurel-Mamiya a vécu une drôle d’aventure, en octobre dernier. Mannequin et étudiante en stylisme, à Londres, la Genevoise d’origine franco-japonaise a été contactée par son agence pour un casting exceptionnel. «C’était pour le nouveau clip de Beyoncé. J’ai tout de suite accepté», a-t-elle expliqué à «20 minutes».

Alice est donc partie à Paris, du jour au lendemain. «Sur place, il y avait une quarantaine de candidats. Je ne pensais donc pas que je serais prise. J’ai d’ailleurs passé toute la journée sans avoir été photographiée individuellement. J’étais déçue», se souvient-elle.

Cependant, la demoiselle de 20 ans a eu un sacré choc quand l’album de la star est sorti dans les bacs, en décembre. «Une copine m’a dit qu’il y avait une photo de moi dans le livret du CD!» En effet, sur le cliché, on voit Alice, accroupie, patientant lors du casting. «Personne ne m’avait avertie! J’étais là bas pour le clip et au final je me retrouve dans son album. C’est encore mieux!»

Bien dans sa peau

La belle s’étonne d’avoir été choisie par la star parmi tant d’autres postulants. «Il y avait d’autres filles aux cheveux courts ou même rasés. Je ne me sentais pas unique.» A-t-elle été payée pour cette photo? «Non, mais mon agence va se renseigner à ce sujet.»

Atteinte d’alopécie, Alice pense que sa différence a été un atout ce jour-là. «Sans ma perte de cheveux, je n’aurais jamais eu cette occasion.»

Depuis qu'elle est mannequin, la jeune femme se sent mieux dans sa peau. «L’avis des photographes et des artistes qui trouvent mon look intéressant pour des projets artistiques m’a redonné beaucoup de confiance en moi. Je me sens plus à l’aise avec mon image», explique-t-elle.

Les études avant tout

Les pieds sur terre, la belle est une étudiante sérieuse. « Le stylisme demande plus de travail que le mannequinat. J’adore les deux activités. C’est plus facile et plus amusant d’être mannequin, mais je sais que ce ne sera pas mon futur même si je voudrais que ça le soit. Il faut donc que je consacre plus de temps à des études concrètes. »

En plus des shootings, Alice reste ouverte pour figurer dans des clips. Mais pas question de se dénuder dans une vidéo, «Je ne vais pas mettre à poil pour attirer l’attention!»