Etats-Unis

13 octobre 2017 07:17; Act: 13.10.2017 07:17 Print

Daisy Ridley en pleine panique intergalactique

Depuis qu’elle a joué dans «Star Wars», Daisy Ridley avoue avoir dû suivre une thérapie pour diminuer les crises d’angoisse liées à sa célébrité.

storybild

L'actrice anglaise ne supporte pas qu'on la reconnaisse dans la rue. (Photo: AFP/Justin Tallis)

Sur ce sujet
Une faute?

Daisy Ridley a eu du mal à supporter sa popularité soudaine. Depuis qu’elle a joué le rôle de Rey dans le septième épisode de Star Wars, «Le réveil de la Force», en 2015, l'actrice anglaise a suivi une thérapie pour gérer ses nombreuses crises d’angoisse. «Ma peau était dans un état catastrophique à cause du stress. Je me sentais tellement exposée et tellement complexée», confie-t-elle au magazine «Vogue».

Habituée à jouer de petits rôles à la télévision anglaise, la jeune femme a difficilement accepté de devenir la nouvelle coqueluche de ses nombreux fans: «Un jour, deux hommes ont toqué à ma porte pour me demander un autographe. Je les ai virés en les insultant», raconte-t-elle.

Afin d'assumer sa notoriété, Daisy a affronté ses problèmes grâce à la thérapie. «Je me suis rendu compte que je me négligeais car j'avais peur que l’on me reconnaisse», explique la belle, qui sera à l'affiche du huitième épisode de la saga, «Les derniers Jedi», le 13 décembre. Malgré tout, l'actrice de 25 ans avoue qu'elle appelle sa mère tous les mois, secouée par d'«hystériques crises de larmes», s'inquiétant de ne «pas être équipée pour ça».

Regardez le trailer du prochain «Star Wars», «The Last Jedi»:

(lie)