Etats-Unis

17 juillet 2017 10:42; Act: 17.07.2017 11:41 Print

Aaron Carter avait le droit d'avoir du cannabis

Le chanteur se défend après la fin de sa garde à vue pour possession de drogue et refus de se soumettre à un test de stupéfiants.

storybild

Aaron Carter était amer après son arrestation. (Photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Américain de 29 ans n'a franchement pas apprécié son séjour au poste de police, entre le samedi 15 et le dimanche 16 juillet 2017. Libéré sous caution, Aaron Carter a fait savoir sur Twitter qu'il pensait avoir été arrêté pour de mauvaises raisons. Pour rappel, le chanteur avait été interpellé dans un parking en possession de cannabis, d'objets servant à la consommation de drogue et a refusé de se soumettre à un test de stupéfiants. Il estime que c'est à cause de sa notoriété que la police l'a placé en garde à vue. Il entend engager un avocat.


Son équipe a précisé sur les réseaux sociaux que l'artiste ne se trouvait pas dans la voiture au moment où des officiers se sont approchés de lui. Elle a expliqué qu'Aaron a le droit de posséder de petites quantités de cannabis. Le chanteur a en effet une ordonnance médicale pour cela, vu qu'il souffre d'angoisses.

Aaron Carter en a aussi profité pour régler ses comptes avec son frère, Nick, 37 ans, chanteur lui aussi. Ce dernier lui avait adressé un tweet. «A mon frère: je t'aime, peu importe ce qui arrive et si tu sens le besoin de demander de l'aide, je suis là et disposé à t'aider. La famille, ce n'est pas toujours facile, mais nous sommes tous là pour toi», avait-il écrit.



Le benjamin n'a pas apprécié ce message, jugeant que si Nick s'intéressait réellement à son bien-être, il l'aurait contacté directement et aurait eu une conversation avec lui au lieu de balancer voeux et promesses sur le Net. «Ce n'est pas cool du tout de m'utiliser pour ses relations publiques et de me porter un coup quand je suis déjà à terre», a répliqué Aaron.

(and)