Laura Smet et David Hallyday

14 février 2018 11:21; Act: 14.02.2018 12:37 Print

Ils voulaient dire adieu à Johnny, Laeticia les a virés

Venus rendre visite à leur père mourant, Laura Smet et David Hallyday auraient été renvoyés sans ménagement par leur belle-mère.

storybild

«Quand ils se pointent un soir pour voir leur père, c'est Laeti­cia qui ouvre la porte et qui leur barre la route», a raconté Renaud Revel.

Sur ce sujet
Une faute?

Deux jours après les révélations fracassantes concernant le testament de Johnny Hallyday, les fans du chanteur et la France entière sont encore secoués. Tous les regards se tournent vers Laeticia, cette épouse si douce et discrète qui semblait cacher un «côté obscur» que l'opinion publique, effarée, découvre peu à peu. Sur les réseaux sociaux, l'épouse du rocker est la cible d'attaques extrêmement violentes, tandis que les médias français enchaînent les témoignages à charge contre la jeune femme.


Le dernier témoignage en date est l'oeuvre du journaliste Renaud Revel, invité de l'émission «Touche pas à mon poste» sur C8. Sur le plateau de Cyril Hanouna, l'homme a lâché quelques confidences sur l'inimitié entre Laura Smet, David et Laeticia Hallyday, rapporte «Gala». Renaud Revel a notamment raconté que quelques jours avant la mort de Johnny, ses deux aînés avaient voulu lui rendre visite afin de lui faire leurs adieux.



Selon le journaliste, cette visite n'aurait pas été du goût de l'épouse du rocker. «Quand ils se pointent un soir pour voir leur père, c'est Laeti­cia qui ouvre la porte et qui leur barre la route et qui leur dit que leur père est fati­gué et qu'il ne veut pas les voir», a raconté Renaud Revel. D'après le journaliste, un ami proche de Johnny se trouvait au domicile de la star à ce moment-là, et aurait été «extrêmement choqué» par cet incident.

L'homme a ajouté que le chanteur n'aurait jamais voulu déshériter ses enfants. Avant sa mort, il était «fragile physique­ment, fragile psycho­lo­gique­ment et sous l'emprise de Laeti­cia, dont il était quand même très amou­reux», a affirmé Renaud Revel. Dans sa lettre adressée à son défunt père, Laura Smet a évoqué cette terrible scène: «Il m'est encore insupportable de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins?»

Elle n'a pas annoncé la mort de Johnny à Laura et David

D'après le «Parisien», Laeticia a été prévenue le mardi 5 décembre vers 22 heures que la fin de son époux était imminente. Mais elle n'a pas pris la peine de prévenir Laura et David. «La nuit de sa disparition, Laeticia a appelé l'Elysée, l'AFP, mais pas les grands enfants de Johnny», confie un proche sous couvert de l'anonymat.

La mainmise sur l'empire de Johnny

Comme l'explique BFM TV, Laeticia a bien manoeuvré pour prendre le pouvoir sur l'empire de son mari. Dans l'ombre du clan Hallyday, la grand-mère paternelle de la jeune femme a pris une place considérable. Surnommée «Mamie Rock», Elyette Boudou vivait avec le couple et le suivait partout, de Marnes-la-Coquette à Saint-Barth en passant par Los Angeles. En 2012, cette femme de caractère est devenue l'unique gérante du business Hallyday: elle avait la mainmise sur les questions de droits d'auteur et d'édition, sur les concerts et tournées, ainsi que sur les produits dérivés ou l'immobilier.

«Mamie Rock» gère au moins cinq sociétés, dont les anciens dirigeants ont été virés pour lui faire place nette. A cette époque-là, Laeticia Hallyday avait décidé de «faire le ménage» dans l'entourage de son époux. «Ce qu'il faut comprendre en sous-texte, c'est que Laeticia, en nommant sa grand-mère à la tête de toutes les sociétés de Johnny Hallyday, met la main sur les sociétés, elle accroît son contrôle sur les sociétés», avait alors analysé Léna Lutaud, grand reporter au «Figaro».

(joc)