People

13 janvier 2018 11:07; Act: 13.01.2018 14:28 Print

Kim et Kanye ont des vies «de plus en plus séparées»

Après que son fils, Saint, a été transporté à l'hôpital pour une pneumonie, Kim Kardashian s'inquiète de ce qui pourrait bien encore lui arriver.

storybild

Le couple s'apprête à accueillir son troisième enfant. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Kim Kardashian et son mari Kanye West ont connu quelques années difficiles. La star de «L'Incroyable famille Kardashian» a subi le traumatisme d'être ligotée et bâillonnée lors d'un braquage à main armée en 2016 tandis que le rappeur a fait une dépression nerveuse quelques semaines plus tard.

Ces derniers temps, les choses semblaient pourtant s'améliorer pour le couple, qui s'apprête à accueillir son troisième bébé via mère porteuse. La maladie de Saint a donc été vécue comme un nouveau coup dur.

«Kim commençait tout juste à se détendre et à se sentir à nouveau heureuse, mais après que Saint a été transporté à l'hôpital, elle s'inquiète à nouveau de ce qui pourrait mal tourner, a déclaré une source au magazine britannique «Closer». En plus de cela, elle s'inquiète toujours pour son mari et pense qu'elle n'a jamais vraiment retrouvé l'ancien Kanye depuis sa dépression nerveuse. Elle a du mal à savoir dans quelle direction aller.»

Des sources proches du couple prétendent que les deux stars ont des vies de plus en plus séparées, Kanye West, âgé de 40 ans, se réfugiant régulièrement dans sa «grotte» quand il a besoin d'un peu de temps pour lui.

Mais Kim Kardashian n'est pas prête à abandonner son mari.
«Elle l'aime et veut que leur mariage fonctionne, mais elle en a marre d'essayer de faire partie de son monde alors qu'il ne semble jamais être heureux de ce qu'elle fait dans son émission de télé-réalité, a déclaré la source. Elle lui a dit qu'elle voulait simplement qu'il soit chez lui à temps plein et espère qu'avec le nouveau bébé, ils pourront redevenir une famille normale. Elle veut juste aller de l'avant et mettre cette période mouvementée derrière eux une bonne fois pour toutes.»

(Cover Media)