Oprah Winfrey

03 février 2013 11:42; Act: 03.02.2013 12:08 Print

Poursuivie pour discrimination sexuelle

Une ancienne employée de l’animatrice affirme qu’un poste de cadre au sein de la chaîne appartenant à Winfrey lui est passé sous le nez à cause de sa grossesse.

storybild

L'animatrice n'a pas réagi à la plainte. (photo: AFP/Prakash Singh)

Sur ce sujet
Une faute?

Encore toute auréolée du succès planétaire de son interview de Lance Armstrong, Oprah Winfrey doit faire face à des accusations de discrimination de la part de Carolyn Hommel, une femme qui a travaillé en tant que directrice de la programmation et des acquisitions du Oprah Winfrey Network, la chaîne de télévision de l’animatrice, de 2010 à 2012. L'affaire a été révélée par le «Hollywood Reporter».

Dans sa plainte, Carolyn explique que lorsqu’elle a dû arrêter de travailler durant sa grossesse, à la fin de l’année 2011, elle a été remplacée par une personne engagée pour une durée indéterminée à qui les dirigeants de la chaîne ont confié de plus en plus de responsabilités. A son retour au travail, en mars 2012, la jeune femme découvre qu’une partie de son travail est effectué par son remplaçant et qu’elle est exclue de plusieurs réunions. Le poste de vice-présidente, qu’on lui avait pourtant promis, lui passe sous le nez.

Pire encore, la jeune femme affirme que son supérieur a écrit un rapport concernant son travail le faisant paraître moins important qu’il ne l’était en réalité. Selon Carolyn, cette évaluation falsifiée avait pour but de montrer qu’elle n’était pas capable d’assumer les tâches qui incombent à une vice-présidente. L’ancienne employée demande donc des dommages et intérêts au Oprah Winfrey Network. Le montant exigé n'a pas été divulgué.

(jfa)