Royaume-Uni

09 novembre 2017 12:33; Act: 09.11.2017 16:03 Print

Taylor Swift qualifiée de «diva paranoïaque»

par Fabien Eckert - La chanteuse américaine est vivement critiquée. En cause, sa manière de contrôler son image à outrance et de communiquer avec les médias.

storybild

L'Américaine de 27 ans aime tout contrôler. (Photo: Keystone/John Salangsang)

Sur ce sujet
Une faute?

Le journaliste du «Sun» Dan Wootton en a gros sur la patate concernant Taylor Swift. L'homme a détaillé par le menu tous les caprices de la star entourant la sortie de son 6e album «Reputation», vendredi 10 novembre 2017. Premièrement, l'entourage de la chanteuse a menacé les chroniqueurs musicaux: s'ils publiaient une critique avant l'embargo fixé, ils s'exposaient à des milliers de francs d'amende. Ensuite Taylor, 27 ans, accepte de donner des interviews à l'unique condition qu'elle puisse tout modifier comme bon lui semble. Résultat, aucun media n'a voulu s'y plier. Le jour de la sortie de son album, elle s'épanchera toutefois dans deux magazines américains sur lesquels elle a un contrôle total puisque elle en est l'éditrice. Selon «The Sun», ceci dénote une «paranoïa» et une volonté de contrôler à outrance son image.

«Taylor a maintenant tendance à surprotéger son image. Elle a le sentiment qu'elle n'a plus besoin de donner des interviews pour vendre des albums», a raconté une source au journaliste. Selon cette personne, cela lui permettrait également d'éviter d'avoir à se justifier sur ses clashes, avec Katy Perry ou Kanye West, ainsi que sur ses amours. D'ailleurs, le label de la star a «supplié» certains journalistes de cesser d'écrire les noms de ses ex. «The Sun» les a tous mentionnés en détail à la fin de son article sur Swift.

Selon Wootton encore, l'Américaine aurait imité la stratégie de comm' d'une autre très grosse star: Beyoncé: «Taylor a vu comment elle gérait sa carrière sans donner d'interviews et elle estime que sa musique parle suffisamment pour elle. Malheureusement, ce sont deux artistes complètement différentes et l'entourage de Swift n'est pas persuadé que ce soit la manière la plus judicieuse de faire». Pour résumer, selon lui, la jolie blonde a tout simplement perdu «le sens de la réalité du monde».