Magazine

27 février 2013 06:30; Act: 27.02.2013 06:30 Print

«On a voulu me soigner de mon homosexualité»

par Julienne Farine - Dans sa jeunesse, Bernard a subi des traitements hormonaux et des thérapies. Il témoigne dans «Specimen».

storybild

A gauche, Bernard à 12 ans. A droite, Bernard aujourd'hui. (photo: RTS)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour parler d’homosexualité, le magazine présenté par Luigi Marra sur RTS Un a donné la parole aux principaux intéressés. Parmi les témoignages ¬recueillis, celui de Bernard, 62 ans. Ce Français raconte comment ses parents – et surtout sa mère – ont voulu le guérir de son attirance pour les garçons.

Résultat: à 12 ans, le petit Bernard subit des injections d’hormones mâles et voit des psychiatres une fois par semaine. «Cela a bien duré six mois, nous a-t-il confié. Un jour, j’ai dit à tout le monde que j’étais guéri. A la suite de ça, je me suis surveillé un maximum, pour ne pas qu’on puisse deviner que je n’avais pas vraiment changé.»

Même si cette expérience l’a traumatisé, Bernard n’en veut pas à ses parents. Avec le recul, il a réalisé qu’ils étaient persuadés de faire cela pour son bien. «Ils viennent d’un milieu ouvrier. A l’époque, être homo était la tare suprême. J’étais moi-même persuadé d’être malade.» A 15 ans, l’adolescent vit une phase durant laquelle il est farouchement homophobe et manque de vomir la première fois qu’il voit deux hommes s’embrasser.

Cinquante ans plus tard, le Français a toujours du mal à parler de ce qui lui est arrivé. Il n’imaginait d’ailleurs pas que témoigner dans l’émission serait aussi difficile. Son père, lui, ne se souvient de rien. Bernard pense qu’il a voulu effacer cette période de sa mémoire. «M’accompagner une fois par semaine pour que je sois examiné et traité n’a pas dû être facile pour lui non plus», concède-t-il.