Séries

18 septembre 2017 22:59; Act: 18.09.2017 22:59 Print

Elles raflent tout aux Emmy Awards

«Big Little Lies» et «La servante écarlate» se sont hissées en tête du palmarès grâce à des héroïnes tourmentées.

storybild

Elisabeth Moss incarne une captive violée dans «La servante écarlate». (Photo: AFP/Mark Ralston)

Sur ce sujet
Une faute?

Dix récompenses pour deux fictions qui dénoncent les violences faites aux femmes. Les Emmy Awards ont consacré «Big Little Lies» et «La servante écarlate», chacune auréolée de cinq trophées, lors d’une cérémonie diffusée sur CBS en direct de Los Angeles, dans la nuit du 17 au 18 septembre 2017.

Héroïne et coproductrice de «Big Little Lies», Nicole Kidman ne cachait pas sa satisfaction. L’actrice primée pour son rôle d’épouse meurtrie espère que sa performance permettra de sensibiliser le public. «Cette minisérie braque les projecteurs sur le problème des violences conjugales. C’est une maladie compliquée et insidieuse, qui existe bien plus que nous voulons le voir», a-t-elle déclaré sous le regard complice de Reese Witherspoon, sa partenaire et confidente.

Autre star à l’honneur, Elisabeth Moss est repartie avec le prix de la meilleure comédienne dans une série dramatique. Dans «La servante écarlate», elle campe une belle captive devenue l’objet sexuel d’une secte qui transforme les femmes fertiles en esclaves. Un thriller où l’actrice, scientologue déclarée, se débat dans un futur apocalyptique.

(cch)