Paris

23 novembre 2012 12:54; Act: 23.11.2012 14:43 Print

Des Valaisans participent à «Une famille en or»

par Myriam Genier - Cinq cousins suisses seront ce 23 novembre à 18h20 dans le jeu de TF1. L'un d'eux s'est confié à «20 minutes».

Sur ce sujet
Une faute?

Tout est parti d'une rigolade, raconte Olivier, un des Valaisans vivant à Grimisuat. «C'est ma cousine, qui nous a inscrits sans nous le dire. Elle a fait ça pour s'amuser, elle pensait qu'on ne serait jamais pris. Puis, un jour, elle nous a envoyés un SMS pour nous dire qu'on devait passer le casting à Paris.»

La jeune fille et ses quatre cousins, qui composent la famille Roux, se sont donc rendus dans la capitale française en juin. «Au début, on s'est dits que c'était un moyen de passer un bon week-end à Paris, on ne pensait pas être retenus.» Lors du casting, ils ont dû donner de nombreux détails sur eux et sur leur personnalité avant de se présenter et de raconter des anecdotes devant une caméra.

Quelques semaines après, les Roux étaient invités à revenir à Paris pour le tournage. «On n'a pas fait le show lors du casting comme d'autres familles. Je pense donc qu'on a été choisis parce qu'on est Suisses, c'est original en France», estime Olivier. Les Valaisans ont eu de la chance car seulement 8% des familles qui passent les castings sont retenues.

Pas d'autographe de Dechavanne

En septembre dernier, les cinq cousins sont donc partis enregistrer l'émission. Avec pour but de s'amuser plus que de remporter de l'argent. Ils ont aussi découvert les exigences du monde de la télévision et l'enregistrement d'un jeu. «On est arrivés à 10h et on a tourné à 18h. Beaucoup d'autres familles sont passées avant nous. On nous avait demandé de venir chacun avec cinq tenues différentes, qui ne soient ni noires, ni blanches, ni à rayures, sans marque de société apparente, mais colorées.»

Les Roux ont été un peu déçus de ne pas avoir pu discuter avec Christophe Dechavanne, l'animateur d'«Une famille en or». «On s'est retrouvés avec lui seulement pendant l'heure qu'a duré le tournage. Mais avant et après, on ne l'a pas vu. Un de mes cousins a demandé à un employé s'il était possible d'avoir un autographe de Dechavanne, mais on lui a fait comprendre que ça ne se faisait pas.»

Malgré ce petit bémol, cette expérience les a ravis. «On avait la trouille au début, mais au final, on a été enchantés, le public nous a boostés, c'était génial.»

Immobiliers

powered by

Trouvez des immobiliers

NPA
Loyer à
Pièces à

Trouver des locataires? Passer une annonce maintenant sur homegate.ch