Eurovision

14 novembre 2012 11:03; Act: 14.11.2012 14:50 Print

Les homos s'en prennent à l'Armée du Salut

par Marlies Seifert/mri - L’Eurovision est très populaire auprès de la communauté gay. Malaise: l’Armée du Salut, accusée d’homophobie, a posé sa candidature pour représenter la Suisse.

Der TV-Player benötigt einen aktuellen Adobe Flash Player: Flash herunterladen
Découvrez la chanson «You and Me» que l'Armée du Salut espère présenter lors du concours de l'Eurovision. En grand format sur notre portail vidéo Videoportal
Sur ce sujet
Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

La communauté gay et l’Eurovision semblent aussi indissociables qu’Abba et la Suède, Kylie Minogue et ses culottes serrées ou Madonna et les Toyboys. Depuis des années, les homosexuels sont nombreux à se rendre en pèlerinage au concours musical. Ainsi, en apprenant la candidature de l’Armée du Salut, ils ont vu rouge. En mai 2012, l’association chrétienne avait défrayé la chronique: elle avait renvoyé l’une de ses cadres car cette dernière était lesbienne et avait entretenu une relation avec l’une de ses collaboratrices. «L’Armée du Salut ne tolère pas les unions homosexuelles extraconjugales des cadres avec leurs employés», tel est le message qui avait alors été diffusé à l’interne.

Sondage
Souhaitez-vous que l'Armée du Salut représente la Suisse à l'Eurovision?
41 %
51 %
8 %
484 participants

«Ne votons surtout pas pour eux!»

«Le concours de l’Eurovision n’est pas un environnement adéquat pour l’Armée du Salut», affirme Beat Stephan, rédacteur en chef du magazine gay «Display». Le 15 décembre, les téléspectateurs seront appelés à se prononcer sur le futur représentant de la Suisse. Neuf candidats, dont l’Armée du Salut, sont encore en lice. Beat Stephan appelle au boycott de ce dernier: «Tant que l’association n’aura pas clairement pris ses distances avec l’idéologie homophobe, sa participation à l’Eurovision ne peut être envisageable. On ne devrait pas voter pour ce groupe.»

De son côté, l’Armée du Salut affirme savoir très bien ce qu’elle fait: «Nous étions conscients d’avancer sur un terrain où l’homosexualité est débattue, affirme Martin Künzi, porte-parole de l’association. Si quelqu’un se sent attaqué personnellement par notre candidature, nous nous en excusons.» Cependant, hors de question de se retirer de la compétition: l’organisation affirme jouir d’un important soutien populaire. «Nous voulons représenter la Suisse telle qu’elle est, et cela inclut les homosexuels», souligne Martin Künzi.

«Aucune discrimination quant à l’orientation sexuelle des employés»

Le porte-parole nie les accusations d’homophobie qui pèsent sur le mouvement évangélique. «Il est clair que nous attendons que nos employés aient des valeurs chrétiennes, mais nous ne faisons aucune discrimination quant à leur orientation sexuelle. Vous pouvez tout à fait être gay et travailler à l’Armée du Salut. Mais dans un environnement chrétien, cela restera toujours un défi.»

Alice Parel, présidente de l’organisation gay Pink Cross, parle de la participation de l’association chrétienne avec sérénité: «Je ne vois là aucun problème. Je ne veux pas l’accuser d’homophobie en raison d’un cas en particulier.» Même son de cloche du côté du magazine gay et lesbien «Queer»: «Le concours de l’Eurovision pourrait même être une chance pour l’Armée du Salut et pour les homosexuels de se rencontrer, d’apprendre à se connaître et à faire fi des préjugés», estime Daniel Diriwächter, membre de la rédaction.