Industrie automobile

12 avril 2018 20:35; Act: 14.04.2018 12:58 Print

Volkswagen nomme Diess à sa tête

Le poste de président du directoire de la marque allemande est désormais connu.

storybild

Herbert Diess était jusqu'à présent le patron de la marque Volkswagen. (Photo: Keystone)

Une faute?

Volkswagen a annoncé jeudi la nomination de Herbert Diess au poste de président du directoire en remplacement de Matthias Müller. Sa tâche: donner un nouvel élan aux efforts pour simplifier le fonctionnement de l'entreprise et l'organisation de ses 12 marques.

Herbert Diess était jusqu'à présent le patron de la marque Volkswagen. Son prédécesseur était lui arrivé à la rescousse en 2015 en plein scandale des moteurs diesel truqués.

Le groupe automobile allemand, qui a fait le choix stratégique de miser sur les «nouvelles mobilités» comme la voiture électrique, a aussi annoncé la création de six nouveaux secteurs d'activité et d'un pôle spécialement dédié à la Chine, son principal marché. Les marques vont être réparties en trois catégories: volume, premium et super premium.

Ces annonces ont été faites à l'issue d'une réunion du conseil de surveillance, qui a mis un terme avec effet immédiat au mandat de Matthias Müller et a réfléchi à une refonte globale d'un géant automobile dont les activités vont des voitures aux poids lourds en passant par les motos avec des marques telles que Volkswagen, Ducati, Bentley, Porsche, Audi, Scania ou Skoda.

«Un homme d'action»

«Le directoire et le conseil de surveillance (...) se sont décidés à revoir en profondeur la structure de direction du groupe», dit Volkswagen dans un communiqué. «Volkswagen continue ainsi de manière systématique à transformer son activité et à mettre en place une direction toujours plus efficace en phase avec l'évolution hautement dynamique de l'entreprise et de l'ensemble du secteur automobile.»

Volkswagen a décidé la mise à l'écart de Matthias Müller en raison de son incapacité à réorganiser le portefeuille de marques automobiles du groupe, l'un des piliers du plan «Stratégie 2025» destiné à faire de l'entreprise un meneur en matière de véhicules moins polluants à la suite du scandale de la manipulation de ses moteurs diesel en 2015.

La nomination de Herbert Diess, qui s'est régulièrement heurté aux syndicats en tant que patron de la marque VW, ravit les analystes. «Diess est un homme d'action, il est le meilleur choix au sein de VW pour entraîner le groupe dans la prochaine phase de sa transformation», affirme Frank Schwope, analyste de Nord LB.

(nxp/ats)