Amazonie

04 octobre 2017 18:53; Act: 04.10.2017 19:29 Print

Les selfies, un danger pour les animaux sauvages

Une ONG met en garde contre les méfaits de certaines pratiques touristiques, qui mettent notamment en danger les animaux de la forêt amazonienne.

storybild

Le nombre de selfies avec des animaux sauvages ont presque triplé, ces trois dernières années, selon World Animal Protection. (Photo: dr/animal protection)

Sur ce sujet
Une faute?

De plus en plus de touristes se prennent en photo avec des animaux sauvages, une tendance qui met notamment en danger des espèces de la forêt amazonienne, alertent des militants écologistes. Un rapport de l'ONG World Animal Protection indique une augmentation de 292% du nombre de selfies avec des animaux sauvages publiés sur Instagram ces trois dernières années. Plus de 40% des clichés analysés montrent des personnes «se comportant de façon inappropriée avec les animaux».

Selon l'association, nombre de ces selfies sont en fait des mises en scène avec des animaux capturés et traités avec cruauté pour des poses avec des touristes qui ignorent tout de ces méfaits. «À l'abri des regards, ces animaux sont souvent frappés pour être soumis, séparés de leurs mères ou de leurs enfants et maintenus secrètement en captivité», explique le rapport.

Cruauté invisible

Les animaux sont aussi sans cesse attirés avec de la nourriture, une alimentation «qui pourrait avoir un impact négatif à long terme sur leur organisme et sur leur comportement». «Trop souvent, la cruauté qui rend ces animaux soumis et disponibles est totalement invisible aux yeux des touristes», résume le rapport.

Une pratique très répandue dans la région amazonienne: dans la ville brésilienne de Manaus, par exemple, 18 agences de tourisme mentionnées dans le rapport offrent la possibilité de «toucher des animaux et prendre des photos avec eux» dans 94% de leurs excursions. «Nous avons des raisons de croire que la plupart ne survivent pas plus de six mois à ces maltraitances», dénonce l'ONG.

Une personne qui «aime les animaux» en général

Roberto Cabral, responsable de l'Agence brésilienne de l'environnement (Ibama), a rappelé à l'AFP que maintenir des animaux en captivité pour qu'ils puissent être pris en photo avec des touristes était illégal.

Même s'il considère ce problème «minime» par rapport au braconnage et au trafic d'animaux, M. Cabral reconnaît que la pratique est courante au Brésil. «L'ironie, c'est que le touriste qui se prend en photo avec un animal est en général une personne qui aime les animaux, mais ne se rend pas compte qu'il contribue à leur maltraitance», déplore-t-il.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Peuplu le 04.10.2017 20:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nimporte quoi

    Albert Einstein disait : il y a deux choses sans limites, linfini et la connerie humaine, quoique pour linfini on en est pas certain...

  • Manu le 04.10.2017 20:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pffffff......

    Les humains m'affligent de plus en plus....

  • Hjh le 04.10.2017 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Destructeur

    Ha l homme à le don de tout envahir sans respecter des animaux et la nature...

Les derniers commentaires

  • Doni le 05.10.2017 12:25 Report dénoncer ce commentaire

    Génération égo-centrée

    C'est tellement symptomatique, les touristes ne voyagent plus pour voir, mais pour être vus. Au lieu de trouver ces animaux magnifiques et d'aller les observer de loin dans leur milieu naturel comme un humain intelligent et responsable, ils les voient seulement comme un moyen de se montrer, veulent se prendre en photo avec quit à les maltraiter. Pour des likes, pour leur besoin de reconnaissance, parce que tout tourne autour de leur petite personne. Ca me fait gerber.

  • Nature le 05.10.2017 08:01 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours plus de dérives

    Le nombrilisme n'a plus de limite.

  • jimmy le 05.10.2017 06:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Malade

    l'être humain est malade... vraiment ça me fait peur de voir autant de bêtise, pour se rendre intéressant. Foutez la paix à ces animaux. ils demandent juste d'être tranquilles sur leur terrain que l'on clignote chaque jour un peu plus.. Des gifles qui se perdent..

  • Oto Mobil le 05.10.2017 06:10 Report dénoncer ce commentaire

    Triste société....

    Encore et toujours ce besoin maladif de se montrer aux autres avec ces réseaux sociaux de débiles .....pauvre gens !

  • Hubert le 05.10.2017 00:36 Report dénoncer ce commentaire

    dignité disparue

    les hommes ont perdu toute valeur, tous sens raisonnable. Ils croient à tort qu'ils peuvent tout acheter, tout détruire, tout manipuler. C'est beaucoup plus beau d'observer sans déranger la nature !