SEXUALITÉ

07 juin 2013 09:50; Act: 07.06.2013 09:50 Print

Libido stimulée par massage

par Marine Guillain - Les soins tantriques rencontrent toujours plus d'adeptes en Suisse. Des Romands racontent leur expérience.

storybild

Le massage tantrique éveille et stimule l'énergie sexuelle. (Photo: dr)

Une faute?

«J’ai essayé cette approche car je suis frigide, confie Océane*, une Lausannoise de 35 ans. Ça m'a fait du bien, mais ça n'a pas encore résolu mon problème.» Comme elle, toujours plus de Suisses de 25 à 60 ans, hommes et femmes, selon les prestataires, expérimentent le massage tantrique. Ce soin du corps comprenant les parties génitales, issu de la culture indienne, peut soigner des troubles: manque de libido, de confiance, impuissance ou éjaculation précoce.

Outre l'effet thérapeutique, c'est aussi un moyen, pour de nombreuses femmes, de booster leur vie sexuelle. Connaissant mal leur corps, elles s'estiment insatisfaites et n'osent pas le dire à leur partenaire. «Je voulais redécouvrir des sensations, raconte Anna*. C'est très intime, mais je me suis sentie en sécurité et ça m'a réconciliée avec ce que je considérais comme tabou.» Pour Eric*, «se faire masser le pénis par une inconnue était déstabilisant. J'ai ressenti un grand plaisir corporel et spirituel, mais je n'ai pas éjaculé.»

Les hommes s’adressent plutôt à une prestataire femme, note Agnès, du Petit Paradis du Tantra, à Suchy (VD).
«Il y a une ouverture en Suisse, mais ça effraie encore beaucoup de gens, souligne Philipp Janett, du centre Manasa, à Lausanne. Peu d'instituts sont officiels et s'affichent ouvertement.» Massage tantrique est souvent confondu avec prostitution.
* Prénoms d'emprunt.

«Vous n'êtes pas obligée de jouir»

Histoire de savoir ce qu'est vraiment le massage tantrique, l'auteure de ces lignes s'est rendue dans un centre de bien-être à Lausanne pour un test, avant-hier: après un accueil cordial, le praticien m'annonce qu'il ne fera rien qui me déplaise. La séance durera 1h30 (220 fr. Il existe aussi l'option 2h, pour 280 fr.). Une douche, et hop! Je me retrouve étendue, nue, sur un futon. A plat ventre pour commencer, puis sur le dos. Je me détends. La sensation de l’huile chaude sur mon corps est divine. «Vous n'êtes pas obligée de jouir. Si vous voulez, vous pouvez», murmure le masseur-thérapeute. Les sensations sont agréables mais confuses, la situation me semble à la fois très improbable et complètement normale. J'en ressors apaisée, quoique un peu perturbée.

Prendre le temps de découvrir l'autre

Des formations, des stages et mêmes des voyages destinés aux couples existent en Suisse, pour apprendre à se faire du bien avec son partenaire.

Wellness Flow, à Neuchâtel, propose des stages sur un ou plusieurs jours. Les couples apprennent à réaliser divers exercices, dans le but de les reproduire chez eux par la suite. «C’est l'occasion de redécouvrir sa sensibilité et de comprendre ce que l'on veut et ce que l'on ne veut plus, expliquait la praticienne Martine Berger, dans un récent reportage de la RTS. Mais l'essentiel est d'y mettre de l'humour et de se sentir à l’aise.»

L'Espace Tantra-Yoga, à Puidoux (VD), offre aussi diverses options, des ateliers d'initiation aux escapades, en passant par les cours en ligne. Les prochaines vacances tantriques «Du plaisir à l'extase» auront lieu à Corfou (Grè) en juillet. «Cette semaine hors des frontières habituelles vise à donner du temps et de l'espace aux couples, pour qu'ils puissent se détendre et vraiment s'abandonner», explique l'animatrice Catherine Delorme.