Genève

20 mars 2017 11:49; Act: 20.03.2017 12:39 Print

Les trois modes de vie qui favorisent le diabète

Des chercheurs genevois ont listé les différents facteurs à même de dérégler l'horloge circadienne. Parmi eux, le travail de nuit.

storybild

Photo d'illustration d'une boîte de nuit américaine. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le travail de nuit, la multiplication de longs voyages en avion ou une vie de noctambule ne sont pas sans conséquence sur la santé. Une équipe de scientifiques genevois a découvert qu'un dérèglement de l'horloge circadienne favoriserait l'apparition du diabète.

Les chercheurs ont étudié le rythme des cellules alpha et bêta du pancréas. Les premières produisent du glucagon, entraînant une hausse de la glycémie, alors que les secondes fabriquent l'insuline, qui permet de faire baisser le taux de sucre dans le sang, a rappelé lundi l'Université de Genève (UNIGE).

Les deux types de cellules ont été étudiés séparément sur des souris. Les chercheurs de l'UNIGE et des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont alors découvert que les horloges des cellules alpha et bêta sont légèrement distinctes. Une adaptation précise et performante aux états de jeûne et d'alimentation est ainsi possible.

Attention au dérèglement

Une désynchronisation de ces horloges cellulaires pourrait donc perturber la sécrétion hormonale et l'homéostasie énergétique, le taux de sucre dans le sang n'étant plus constant au fil du temps. Ce déséquilibre favoriserait ensuite l'apparition de maladies métaboliques telles que le diabète et l'obésité.

Au cours de leurs expériences, les chercheurs ont pu vérifier cette hypothèse. Les souris, dont les îlots du pancréas étaient dépourvus d'horloge cellulaire, ont rapidement développé un diabète de type 2. La perturbation des rythmes a été suffisante pour empêcher une sécrétion hormonale normale et l'équilibre glycémique.

La désynchronisation entre les horloges internes et l'équilibre jour-nuit induit un déséquilibre métabolique général. Elle expliquerait pourquoi les gens travaillant de nuit, par exemple, sont plus susceptibles de souffrir de troubles métaboliques, quand bien même ils dormiraient autant que les autres pendant la journée.

Espoirs de thérapies

Les scientifiques doivent encore valider leurs résultats avec des études combinées sur des rongeurs et des îlots pancréatiques humains. Leur but est de prouver que les horloges biologiques des patients souffrant de maladies métaboliques sont perturbées. Des approches thérapeutiques pourraient ensuite être développées, concluent les chercheurs dans la revue Genes and Development.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Ilse le 20.03.2017 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    déséquilibre

    Le sommeil et le repos nocturne sont irremplaçables. De jour, il n'aura jamais la même qualité. Il y a donc forcément stress.

  • sylvie le 20.03.2017 13:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    diabète

    heu..... j ai le diabète de type 2 mais jamais eu un des 3 modes de vie décrit mais au contraire une vie bien réglée....

  • @mdem64 le 20.03.2017 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fascinant corps humain!

    Intéressant, merci. Plus on découvre les mécanismes de notre corps, plus c'est fascinant. Effectivement, je me suis posé la question de savoir pourquoi dans certains métiers de nuit l'obésité semblait fequente. Après des troubles de sommeil aigus, un prise très soudaine de poids à aussi été constaté. Voilà peut-être l'explication .

Les derniers commentaires

  • Lapins Crétins le 20.03.2017 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pour vivre, il faut bien survivre

    Lorsque l'on pourra ou devra travailler dix fois plus vite, cela devrait forcément réduire notre espérance de vie. Et hop un résultat d'étude gratuit.

  • pierre le 20.03.2017 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Triste vie de rabat-joies très BIENTÔT!!

    Encore des études stupides.J'ai 52 ans,je mange correctement mais aussi des pizzas et des burgers.Je fais du sport,aime bien sortir le soir tard,travaille souvent la nuit et voyage en avion longue distance relativement souvent et mon taux de sucre dans le sang est de 4.6 alors que la norme est plutôt vers 5.0.Encore des dogmatiques qui veulent faire de ce monde un enfer pour rabats-joie vivant jusqu'à 150 ans couchés sur leur sofa en mangeant comme des lapins.NON MERCI.LOL!!!

    • Cha mi le 20.03.2017 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @pierre

      5 mmol/l ce n'est pas la moyenne mais la valeur limite haute! et ce n'est pas parce qu'on a un mode de vie un peu décalé qu'on développe forcément un diabète, heureusement! Beaucoup de facteurs entrent en jeu dans l'appariton d'une pathologie alors je pense que oui, les études sont utiles justement pour éventuellement éviter ça aux personnes à risque. Après chacun fait ce qu'il veut!

    • MassPain le 20.03.2017 18:02 Report dénoncer ce commentaire

      Anecdote n'est pas = à info scientifique

      L'experience personnelle ne constitue jamais une preuve scientifique de quoi que ce soit. C'est une simple anecdote, rien de plus.

    • Laura le 23.03.2017 14:23 Report dénoncer ce commentaire

      @pierre

      Un exemple n'est pas une prevue. Mais merci pour l info!

  • marco le 20.03.2017 16:42 Report dénoncer ce commentaire

    jeun

    Il y a des gens qui croient se purifier avec un jour ou une semaine de jeun. Ou les jeun des musulmans.Voilà une autre bonne raison pour pas faire contre nature. Une raison c'était déjà les toxiques mis en circulation pour remplacer le glucose.

    • Laura le 23.03.2017 14:28 Report dénoncer ce commentaire

      Marco, mais que veut tu dire?

      Pardon? Comprends pas? Si qqn veut jeuner, j ai envie de dire, pourquoi pas. C est la liberté, ca non? Musulman ou pas d'aileurs....mais quell est le lien!? Qqchose m'échappe!!!

  • leGenevois le 20.03.2017 16:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    indemnisation

    Raison de plus, sans que cela puisse compenser quoi que ce soit, est que la loi exige une rémunération plus conséquente de l ensemble des gens qui travaillent les nuits (gendarmes, infirmières, boulangers etc)...mais à voir comment nos elus traitent les serviteurs de l Etat, c est pas gagné...honte à vous politiciens!

    • Licorne le 20.03.2017 17:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @leGenevois

      Volontiers!!!! On peut rêver

  • @mdem64 le 20.03.2017 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fascinant corps humain!

    Intéressant, merci. Plus on découvre les mécanismes de notre corps, plus c'est fascinant. Effectivement, je me suis posé la question de savoir pourquoi dans certains métiers de nuit l'obésité semblait fequente. Après des troubles de sommeil aigus, un prise très soudaine de poids à aussi été constaté. Voilà peut-être l'explication .