Santé

13 février 2018 05:43; Act: 13.02.2018 07:25 Print

Manger moins vite fait perdre du poids

Il existe un lien entre la vitesse à laquelle on mange et l'évolution du poids, selon une étude publiée mardi.

storybild

Un repas à Singapour. (Photo: AFP)

Une faute?

Ceux qui ralentissent le rythme auquel ils mangent ont tendance à perdre du poids, selon une étude japonaise publiée mardi, effectuée sur des diabétiques. L'étude, publiée par la revue BMJ Open, et portant sur près de 60'000 personnes, montre un lien entre la vitesse à laquelle les participants déclarent avaler leur repas et l'évolution du poids.

«Des changements dans la vitesse à laquelle nous mangeons peuvent entraîner des changements dans l'obésité, l'IMC [indice de masse corporelle] et le tour de taille», ont résumé les chercheurs de l'Université de Kyushu. «Des interventions visant à réduire la vitesse des repas peuvent être efficaces pour prévenir l'obésité», d'après eux. Ils se sont intéressés aux dossiers médicaux, entre 2008 et 2013, de 59.717 personnes atteintes de diabète de type 2, maladie qui résulte bien souvent d'un problème de surpoids.

Les personnes disant manger «lentement» (7% d'entre elles) avaient dès le départ un tour de taille moins élevé en moyenne. Seulement 21,5% étaient en surpoids (un IMC supérieur à 25). Chez les personnes disant manger à une vitesse «normale» (56%) et «vite» (37% d'entre elles), le surpoids était plus fréquent, avec respectivement 36,5% et 44,4%. Et elles avaient un IMC plus élevé.

Mais surtout, ceux qui ralentissaient avaient tendance, selon les chercheurs, à perdre du poids. Deux autres conseils alimentaires le permettaient aussi: ne pas manger après le repas du soir, ni dans les deux heures qui précèdent le coucher.

Une habitude à inculquer

«C'est une étude intéressante, [qui] confirme ce que nous pensons déjà, à savoir que manger lentement est à l'origine d'un gain de poids moindre que manger vite», a commenté Simon Cork, du Collège impérial de Londres.

D'après lui, «c'est probablement dû aux signaux lancés par le système digestif qui communiquent au cerveau qu'on est rassasié à temps pour limiter la quantité ingérée». Mais il a souligné qu'il était «fortement subjectif» de demander aux gens à quelle vitesse ils mangeaient.

Pour Susan Jeb, professeure de diététique à Oxford, «le problème qui reste» est de savoir comment inculquer efficacement l'habitude de manger lentement.

Katarina Kos, spécialiste de l'obésité à l'université de médecine d'Exeter, a estimé qu'il serait intéressant de mener l'étude sur une population plus large, pas forcément atteinte de diabète, pour vérifier si la perte de poids constatée dans l'étude japonaise n'était pas attribuable au traitement contre cette maladie.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lucas le 13.02.2018 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    No time

    Pouvoir prendre son temps... C'est tout le problème de notre société. Pour beaucoup c'est devenu un luxe. Combien ont déjà mangé un sandwich (ou autre mal bouffe) en 4e vitesse sur leur lieu de travail, parce qu'on doit être rentables ?! Et parfois même interrompus par un parton, client, collègue qui a absolument besoin d'un truc pile à ce moment là ?! Si seulement on l'avait le temps de vivre tout simplement...

  • julia le 13.02.2018 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est la question

    Mon mari met le double de temps que moi pour terminer son assiette. Quand nous arrivons à table, je suis affamée, mon mari non, lui est de taille moyenne et moi je suis obèse alors on peut effectivement se poser la question si manger trop vite n'est pas un des critères de l'obésité. Je vais essayer de me modérer.

  • Grosse Bouffe le 13.02.2018 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Miam miam

    Pas besoin d'une étude incroyable... quand on mange vite, on mange plus donc on prend plus de poids... Tout simplement !

Les derniers commentaires

  • Trump le 14.02.2018 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous voulez vraiment perdre du poids

    c'est extrêmement simple manger lentement ça c'est évident mais on peut faire encore mieux le matin et midi vous pouvez manger un peu près se que vous voulez raisonnablement le soir aucun hydrate de carbon(pâte riz frite etc) aucun sucre aucune graisse l'idéal cest des légumes et viande blanche légume & protéine(min de graisse possible)

  • Okinawa le 13.02.2018 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    Question d'image

    Dite, c'est une étude japonaise non? Alors pourquoi mettre une photo de Singapour? (Une photo d'un restaurant japonais trop compliqué?)

  • j'échange! le 13.02.2018 11:54 Report dénoncer ce commentaire

    10min par assiette

    Je suis un cas génétique, je mange pour 2 voir 3, je suis squelettique, prend pas de poid (mon problème est inversé), mon secret? Génétique! (Une poignée dans le monde).

  • chalouve le 13.02.2018 09:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    physique

    Il faut du temps entre le moment où on commence à manger et le moment où le cerveau crée un sentiment de sassiété. c'est pas nouveau...

  • julia le 13.02.2018 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est la question

    Mon mari met le double de temps que moi pour terminer son assiette. Quand nous arrivons à table, je suis affamée, mon mari non, lui est de taille moyenne et moi je suis obèse alors on peut effectivement se poser la question si manger trop vite n'est pas un des critères de l'obésité. Je vais essayer de me modérer.

    • Fabr le 14.02.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      voila pourquoi

      Le problème c'est que la sensation de satiété met du temps à venir. Ton mari mange lentement, du coup, le signal que son corps à assez mangé lui arrive suffisement tôt pour qu'il arrête. Si tu manges super vite, ce signal arrive alors que tu as déjà mangé trop, bien que tu ne le remarque pas.