Santé

25 mars 2013 16:34; Act: 25.03.2013 17:05 Print

Râler, le secret de la longévité

De nombreuses études montrent qu’exprimer sa mauvaise humeur rallonge l'espérance de vie.

Une faute?
Signalez-la nous!
Envoyer

«Never complain», la devise anglaise prend du plomb dans l’aile. Plusieurs études arrivent à la même conclusion : râler, se mettre en colère, exprimer sa frustration, ça fait du bien. Selon « Le Parisien », plusieurs études et différents spécialistes seraient d’accord. Exprimer sa mauvaise humeur augmenterait l’espérance de vie.

Une étude, menée sur 6000 personnes par l’université d’Iéna, en Allemagne, met en avant fait que les individus qui contiennent leurs émotions négatives – les «répresseurs» - voient leur rythme cardiaque augmenter. Ce qui «pourrait à la longue augmenter les risques d’hypertension», explique «Le Parisien». Des pathologies rénales ou des cancers peuvent également faire surface. A l’inverse, ceux qui extériorisent leur stress ou leur colère, voient ces effets diminuer. Ainsi, les Espagnols et les Italiens, qui s’expriment plus volontiers que leurs voisins européens vivraient plus longtemps que les discrets Britanniques.

Interrogé par le quotidien, le psychiatre Michel Lejoyeux, revient sur un point essentiel. Quand on «exprime sa colère, son ressentiment, on entre dans une logique de possibilité de changement, car râler, c’est demander un changement.» Ce n’est pas une raison pour être de mauvaise humeur n’importe comment. Il faut râler de temps en temps, en s’adressant à la bonne personne.

(aub)