Jeux vidéo

20 avril 2017 06:30; Act: 20.04.2017 06:37 Print

Des luttes dynamiques qui mettent la tête à l’envers

Avec «Starblood Arena», la réalité virtuelle prouve bien qu’elle est taillée pour les jeux de tir.

Une faute?

La dernière exclusivité PS VR place le joueur au coeur d’affrontements impitoyables, dans un jeu qui rappelle l’ancêtre du genre, le bien nommé «Descent». Après avoir choisi l’un des neuf engins disponibles, possédant chacun des caractéristiques et un arsenal bien distincts, et surtout une carrosserie qui en jette, place aux affrontements en solo pour se faire la main ou en ligne, jusqu’à huit joueurs.

Quatre modes sont disponibles. Outre les classiques Deathmatch et Team Deathmatch, le jeu propose deux variantes qui valent leur pesant d’or: Gridirion, qui consiste à marquer des buts tout en ferraillant sur ses adversaires, et Envahisseur, qui permet de tester ses capacités de résistance au stress. Il s’agit de repousser, en coopération, des hordes d’aliens bien décidés à tout anéantir sur leur passage.

Bénéficiant d’un gameplay intuitif et d’un indice de «motion «sickness» (sensation de nausée) assez faible, «Starblood Arena» offre une bonne dose de fun dans des arènes parfaitement calibrées et une bonne dose de personnalisation de ses appareils. On aurait juste aimé quelques modes supplémentaires.

(mmi/20 minutes)