Royaume-Uni

14 juillet 2017 14:50; Act: 16.07.2017 20:15 Print

Faillite pour le fabricant de smarphones de luxe

La firme Vertu va être liquidée après l’échec du plan de sauvetage de la dernière chance.

Sur ce sujet
Une faute?

Payer 10'000 francs pour un smartphone, c’est trop cher, même pour les ultrariches qui fréquentent la Cinquième Avenue de New York ou Rodeo Drive à Los Angeles. La société Vertu l’a appris à ses dépens. Elle a mis définitivement la clé sous la porte, laissant sur le carreau ses quelque 200 salariés.
«Ils fabriquaient des téléphones à la main à des volumes incroyablement bas, ce qui était incroyablement coûteux», a commenté Ian Fogg à la BBC. Selon cet analyste de IHS Technology, la clientèle aisée préfère se tourner vers des sociétés spécialisées qui proposent la personnalisation et des finitions de luxe sur des smartphones conventionnels.

Fondée en 1998 par Nokia, Vertu s’était établie en 2012 au Royaume-Uni après avoir pris son indépendance. La société était restée sur la gamme d’appareils de luxe en troquant l’OS Symbian du fabricant finlandais pour l’OS Android de Google. Dans les lieux de shopping les plus prestigieux du monde, elle commercialisait des smartphones atteignant les 50 000 fr. En 2015, Vertu avait revendiqué la vente de 450 000 exemplaires à un prix moyen de 6000 francs. Hakan Uzan, homme d’affaires turc exilé en France, était devenu en mars son dernier propriétaire. Il avait déboursé un montant estimé à 60 millions de francs au fonds chinois Godin Holding.

(laf)