Lausanne

12 septembre 2017 12:23; Act: 12.09.2017 12:36 Print

Le facteur prend de l'altitude

L'EPFL a mis au point un drone capable de transporter un colis de 500 grammes sur une distance de deux kilomètres.

storybild

Kornatowski Przemyslaw, développeur de l'appareil, en pleine démonstration.

Sur ce sujet
Une faute?

Des chercheurs de l'EPFL ont développé un drone capable de transporter des colis de 500 grammes sur deux kilomètres. Muni de quatre hélices, l'appareil est doté d'une armature pliable inspirée des origamis.

Le drone peut livrer des lettres, des aliments ou des médicaments en utilisant les itinéraires les plus rapides sans se soucier du trafic, indique mardi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Il est par ailleurs programmé pour éviter les obstacles. Concrètement, c'est le drone qui devient le paquet. Il enveloppe la cargaison qu'il va transporter. Sa cage en fibre de carbone pliable le protège des chocs et des chutes et un mécanisme de sécurité arrête les hélices dès que l'on ouvre la cage.

Dans un sac

Son design est inspiré des origamis. L'armature se plie et se déplie en seul mouvement. Une fois aplati, l'engin a un volume réduit de 92% et peut se glisser dans un sac à dos, poursuit la haute école. Côté distance, le multicoptère transporte des cargaisons de 500 grammes sur deux kilomètres.

Environ 150 vols de livraison ont été effectués avec succès à l'EPFL cet été. «Nous recherchons des moyens d'augmenter la charge utile du drone et d'améliorer son autonomie et sa capacité à détecter et à éviter les objets», précise dans le communiqué Kornatowski Przemyslaw, qui a développé l'appareil.

A noter que l'engin peut être traqué en temps réel et qu'une fois sa livraison déposée, il revient à son point de départ. Le drone a été conçu au Laboratoire des systèmes intelligents et est financé par le Pole de Recherche Nationale (PRN) Robotique.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Bruce le 12.09.2017 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    Pas pour tout le monde

    Pour des personnes habitant dans des zones difficilement accessible à pieds c'est une bonne chose mais pour les villes je ne vois pas vraiment le côté pratique, vu que la plupart des gens ont des boîtes aux lettres dans un sas à l'entrée protégé par un code... Il fut un temps ou le facteur s'arrêtait chez mes parents et prenait un café. Skynet n'est pas loin du tout

  • lausanne le 12.09.2017 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Sa livre sur les balcons?

    Certainement pas pour les villes, interdiction de survolé plus de X personnes, proche de l'aérodrome, doit resté à vue du pilote, etc... mais pour la campagne, montagne, secours, etc.. y a peut-être une utilité, mais les drones les gens n'en veulent pas, et je préfère dire bonjour à mon facteur, quand je le croise. Se serai cool un facteur en exo-squelette pour monter les escaliers et livré au personnes handicapées etc..

  • doudou le 12.09.2017 13:01 Report dénoncer ce commentaire

    Vive le progrès....

    Une super bonne idée, déjà que le facteur laisse les colis derrière la porte et est donc considéré comme livré, maintenant ils les déposerons devant la maison. Et en plus ils vont naturellement augmenté les tarif.

Les derniers commentaires

  • Patrick le 12.09.2017 23:54 Report dénoncer ce commentaire

    Réféchissez...

    Le future des 10 prochaines années n'est pas la livraison postale par voie aérienne. Rassurez-vous ! Ce mode de transport sera un marché de niche pour colis léger, urgent, et limité dans la proximité et le climat !

  • roudi le 12.09.2017 21:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ev. utile

    en suisse la seule utilité serait d'amener une aide médicale (médicament / pansement / nourrture en cas d'urgence dans un coin isolé par exemple. alors pourquoi pas

  • Nebra le 12.09.2017 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Technologie

    Cool ils vont encore créer une loi qui leur permettra de laisser les colis sur le toit d'un immeuble.

  • girafon le 12.09.2017 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    fly away

    Le facteur n'est pas sensibles au perturbations solaires comme les GPS, heureusement.... Mais autrement tout va bien !

    • aie le 12.09.2017 18:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @girafon

      Faut quand même qu'il fasse gaffe aux coups de soleil.

  • lausanne le 12.09.2017 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Sa livre sur les balcons?

    Certainement pas pour les villes, interdiction de survolé plus de X personnes, proche de l'aérodrome, doit resté à vue du pilote, etc... mais pour la campagne, montagne, secours, etc.. y a peut-être une utilité, mais les drones les gens n'en veulent pas, et je préfère dire bonjour à mon facteur, quand je le croise. Se serai cool un facteur en exo-squelette pour monter les escaliers et livré au personnes handicapées etc..