Norvège

29 octobre 2013 09:45; Act: 29.10.2013 12:12 Print

Il s'achète un appart avec 25 francs

Un jeune homme s'est offert un bien immobilier de millionnaire en investissant il y a quatre ans dans la monnaie virtuelle bitcoin.

Sur ce sujet
Une faute?

Le retour sur investissement réalisé par Kristoffer Koch a de quoi faire des envieux. Ce jeune Norvégien est aujourd’hui l’heureux propriétaire d’un appartement grâce à un petit investissement effectué il y a quatre ans. En 2009, entendant parler de l’existence du bitcoin, la monnaie virtuelle très en vogue sur internet, cet étudiant norvégien décidait de dépenser 150 couronnes norvégiennes (environ 25 francs de l’époque) pour acquérir 5000 bitcoins par curiosité.

Ce n’est qu’en avril dernier, lorsque les médias se sont intéressés à cette monnaie décentralisée qui commençait à prendre de la valeur, qu’il s’est souvenu de ses pièces virtuelles oubliées sur son compte en ligne. Le temps de se rappeler son mot de passe, il s’est rendu compte, à sa grande surprise, que ses 5000 bitcoins valaient désormais environ 5 millions de couronnes norvégiennes (près de 760'000 francs), rapporte le site norvégien NRK. Grâce à une part de ce petit pactole, le jeune homme s’est offert un appartement de 3 pièces à Toyen, un quartier huppé d’Oslo.

Bitcoin sous la loupe

Plusieurs pays envisagent de réguler le marché du «bitcoin», voire d'interdire l'usage de cette monnaie. Suite à plusieurs escroqueries, l'autorité de surveillance des marchés financiers de New York a annoncé en août qu'elle voulait serrer la vis aux monnaies virtuelles. En Suisse, le Conseil fédéral vient d’annoncer qu’elle allait évaluer les risques de la monnaie privée «bitcoin», soutenant un postulat du conseiller national Jean Christophe Schwaab (PS/VD).

Cette monnaie a été inventée en 2009 après la crise financière mondiale par un mystérieux informaticien caché sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto. Sa volatilité est très grande: son cours s'est envolé cette année de plus de 400% au premier trimestre avant une correction sévère en avril. Le 22 octobre, un «bitcoin» valait 146 euros.

(man/ats)